Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
USA: Les pertes d’emplois, les faillites et les fermetures de magasins sont à des niveaux apocalyptiques… L’effondrement de l’économie américaine a commencé !
 

Ces quatre derniers mois ont été un cauchemar sans fin pour l’ensemble de l’économie américaine. Les entreprises ferment à un rythme que nous n’avions jamais vu auparavant dans toute l’histoire des Etats-Unis. L’apocalypse du commerce au détail a atteint un niveau sans précédent, qu’aucun expert n’avait anticipé avant cette pandémie, et nous sommes actuellement au milieu de la plus forte envolée de chômage que les Etats-Unis ont connus. Jeudi, nous avons appris que 1,3 million d’américains supplémentaires ont déposé des demandes d’allocation chômage la semaine dernière, et ce chiffre dépasse uyne fois de plus le million et ce pour une 16ème d’affilée. La situation économique était censée revenir à la normale, mais en fait, le commerce n’a absolument pas repris. Au lieu de cela, nous continuons à voir un tsunami de pertes d’emplois qui est véritablement sans précédent et surtout historique.

Quand on revient sur les pics précédents liés aux demandes d’allocation chômage, ces derniers semblent presque anodins face à ce que nous vivons actuellement…

Le total hebdomadaire antérieur le plus élevé pour les nouvelles demandes d’allocations chômage était de 695 000 en octobre 1982, selon les données du Département du Travail américain. Lors de la Grande Récession, qui fût le dernier ralentissement économique du pays, les demandes hebdomadaires ont culminé à 665 000, en mars 2009.

Pour ceux qui ne sont pas assez vieux pour s’en souvenir, la récession du début des années 1980 et la récession de 2008 et 2009 ont été toutes les deux vraiment, vraiment effroyables.

Mais bien entendu, elles n’avaient rien à voir avec ce qui se passe actuellement.

Il est parfois difficile de croire que les chiffres sont devenus si mauvais. Selon Wolf Richter, le nombre de demandes d’allocation chômage habituelles déposées la semaine dernière dans le cadre de tous les programmes de l’état et du gouvernement fédéral, est le plus élevé que nous n’ayons jamais vu…

Le nombre total de personnes qui ont continué d’effectuer des demandes d’allocation chômage au cours de la semaine qui s’est terminée le 4 juillet, dans le cadre de tous les programmes d’assurance chômage des états et du gouvernement fédéral, y compris les artistes, a bondi de 1,41 million de personnes pour atteindre 32,92 millions (non désaisonnalisé), a rapporté le ministère du Travail américain, ce matin. C’était le niveau le plus élevé et le plus déconcertant de tous les temps.

Le nombre de personnes qui continuent de bénéficier de l’assurance-chômage de l’état (colonnes bleues) a diminué, car plus de personnes ont retrouvé leur emploi que de nouveaux chômeurs ont inondé les systèmes de chômage de l’état. Mais le nombre de personnes qui demandent une assurance-chômage fédérale, y compris les artistes dans le cadre du programme d’aide en cas de pandémie (PUA) Unemployment Assistance Program, continue d’augmenter (colonnes rouges), ce qui fait augmenter le nombre total de personnes qui déposent des demandes d’allocation chômage au travers de tous les programmes.

Jusqu’à présent, les mesures d’urgence mises en place par le Congrès pour aider les chômeurs ont réellement allégé les difficultés financières de millions et de millions de personnes qui ont perdu leur emploi, mais un certain nombre de ces mesures d’urgence sont sur le point d’expirer…

Plusieurs aides financières ont été mises en place en mars pour aider à atténuer les contraintes financières des américains pendant la pandémie de coronavirus. Ceux-ci devraient prendre fin le 31 juillet, ce qui pourrait avoir un impact sur 20 millions d’américains, rapporte MarketWatch. La loi CARES, qui a été promulguée le 27 mars par le président Donald Trump, a fourni des aides telles que les allocations chômage améliorées pour compléter la perte de revenus due aux licenciements. Cela comprend également une clause particulière pour retarder les expulsions de 120 jours.

Bien sûr, le Congrès pourrait choisir d’étendre une partie ou même tous les éléments de la loi CARES, mais cela signifierait emprunter et dépenser des montagnes d’argent supplémentaires que nous n’avons pas actuellement.

Pendant ce temps, nous constatons que de nombreuses entreprises font faillite à un rythme absolument effrayant.

Selon le Washington Post, plus de 100 000 entreprises ont définitivement fermé pendant la pandémie, et Bloomberg vient de publier un article sur 110 grandes entreprises qui ont déclaré faillite en 2020…

Les détaillants, des compagnies aériennes, des restaurants. Mais également des ligues sportives, une entreprise de cannabis et un archidiocèse en proie à des allégations d’abus sexuels. Ce sont quelques-unes des 110 entreprises qui ont déclaré faillite aux Etats-Unis cette année et qui ont blâmé le Covid-19 en partie de leur dépôt de bilan.

Malheureusement, les annonces de mise en faillite continuent de tomber.

Cette semaine, nous avons appris que « Brooks Brothers » avait déposé une demande de protection contre la faillite…

La pandémie de coronavirus a réussi à impacter l’un des détaillants les plus anciens et les plus prestigieux du pays.

Brooks Brothers – pionnier du polo et de l’uniforme du préposé poli – a déposé une demande de protection judicaire contre les créanciers au titre du chapitre 11 mercredi, alors qu’ils continuent à chercher un repreneur.

Cela m’a particulièrement frappé, car j’ai des chemises Brooks Brothers dans mon placard depuis que je suis un jeune homme.

Ils ont toujours produit d’excellents articles, et je pensais juste qu’ils survivraient pour toujours au sein du commerce de vêtements américains.

Bien sûr, de nombreux autres détaillants emblématiques font faillite. Dans pas très longtemps, il sera peut-être plus facile de citer les principaux détaillants qui fonctionnent encore que d’essayer de trouver ceux qui se sont effondrés.

Les fermetures de magasins se produisent rapidement et dangereusement ces jours-ci, et cela ne devrait pas vraiment changer de sitôt. Starbucks vient d’annoncer la fermeture de 400 succursales, Dunkin Donuts vient d’annoncer la fermeture de 450 succursales et « Bed Bath & Beyond » a augmenté le nombre de magasins qu’ils envisagent de fermer définitivement et ce sera environ 200…

« Bed Bath & Beyond » (BBBY) a annoncé mercredi son intention de fermer environ 200 magasins au cours des deux prochaines années.

La chaîne de ventes au détail – qui exploite également « Buybuy Baby », les magasins d’arbres de Noël et « Harmon Face Values » – a déclaré qu’ils fermeraient principalement les magasins Bed Bath & Beyond à partir de la fin de l’année. L’annonce est intervenue alors que la société a publié mercredi son rapport sur les résultats trimestriels.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu que le commerce de détail est confronté à un cataclysme sans précédent, je pense que la liste suivante fera l’affaire.

Forbes a suivi les principales annonces de fermetures de magasins en 2020, et leur liste a récemment été partagée par Zero Hedge…

Liste de fermetures de magasins Forbes en 2020 :

Chuck E Cheese : 54 magasins aux Etats-Unis (faillite)

Destination Maternity : 90 magasins (faillite)

GNC : 1 200 magasins (faillite)

Crew : 54 magasins (faillite)

JCPenney JCP : 154 magasins (faillite)

K-Mark : 45 magasins (faillite)

Articles de sport de Modell : 153 magasins (faillite)

Neiman Marcus (Last Call) : 20 magasins (faillite)

Papyrus : 254 magasins (faillite)

Pier 1 Imports PIR : 936 magasins (faillite)

Sears : 51 magasins (faillite)

Signet Jewelers SIG : 232 magasins (faillite)

Magasins Stage : 738 magasins (faillite)

Tuesday Morning : 230 magasins (faillite)

AC Moore: 145 magasins

Meubles Art Van: 190 magasins

AT&T : 250 magasins

Bath & Body Works : 50 magasins

Bed Bath & Beyond : 44 magasins

Bloomingdale’s: 1 magasin

Bose: 11 magasins

Chico: 100 magasins (estimation)

Children’s place : 200 magasins

Christopher Banks: 30 à 40 magasins

CVS Pharmacy: 22 magasins

Earth fare: 50 magasins

Express: 66 magasins

Forever 21: 15 magasins (estimation)

GameStop GME: 320 magasins

Gap: 230 magasins

Guess: 100 magasins

Hallmark: 16 magasins

Lord & Taylor: 30 à 40 magasins

Lucky Market: 32 magasins

Macy’s M: 125 magasins (sur trois ans)

Microsoft : 77 magasins

New York & Co : 27 magasins

Nordstrom: 16 magasins

Office Depot: 90 magasins

Olympia Sports: 76 magasins

Party City: 21 magasins

Starbucks SBUX: 400 magasins (sur 18 mois)

Victoria’s Secret : 250 magasins

Wallgreen : 100 magasins (estimation)

Wilson Leather & GH Bass : 199 magasins

Walmart: 2 magasins

Zara: 1000 magasins dans le monde (sur 2 ans)

Cette semaine, le nombre de nouveaux cas confirmés de Covid-19 a atteint son niveau le plus élevé jamais enregistré, ce qui signifie que la peur du Covid-19 continuera de paralyser l’activité économique aux Etats-Unis dans un avenir proche.

Les Etats-Unis vivent une nouvelle Grande dépression, voire pire… 10 faits ! D’ici 6 semaines, l’Amérique va sombrer dans un immense désespoir économique.

Cela signifie que beaucoup d’entreprises fermeront, qu’il y aura beaucoup plus de faillites et que des millions d’autres américains perdront leur emploi.

Voilà à quoi ressemble un effondrement économique, et il ne fait que commencer.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x