Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
WARNING – Etats-Unis: près de 50% de l’ensemble des adultes en âge de travailler sont sans emploi !
 

On parle beaucoup du taux de chômage ces temps-ci, mais la façon dont il est calculé est devenue si complexe qu’il n’a pas beaucoup de sens aujourd’hui. Même pendant les soi-disant « bonnes périodes », plus de 102 millions d’adultes américains ne travaillaient pas, mais on nous disait que le taux de chômage était le plus bas depuis des décennies. Bien sûr, maintenant tout a changé. Depuis le début de cette pandémie, plus de 47 millions d’américains ont déposé des nouvelles demandes d’allocation chômage, et les médias mainstream vont tout faire pour que la peur du Covid-19 continue de paralyser la société dans un avenir proche.

Dans cet article, je voudrais évoquer le ratio emploi/population. Selon Wikipedia, le ratio emploi/population est un rapport statistique qui mesure la proportion de la population en âge de travailler dans le pays dans lequel elle est employée. Je pense que c’est une mesure beaucoup plus précise que le taux de chômage, et nous avons vu ce ratio évoluer de façon assez spectaculaire ces derniers mois. Selon CNBC, le ratio emploi/population a atteint 52,8% en mai, ce qui signifie que 47,2% de de l’ensemble des américains en âge de travailler sont sans emploi…

Près de la moitié de la population est toujours sans emploi, ce qui montre à quel point le marché du travail aux Etats-Unis doit se refaire une santé à la suite du coronavirus.

Le ratio emploi/population – le nombre de personnes employées en pourcentage de la population active – a chuté à 52,8% en mai, ce qui signifie que 47,2% des américains sont sans emploi, selon le Bureau of Labor Statistics. Alors que les fermetures d’entreprises provoquées par le coronavirus ont ébranlé le marché du travail, la part de la population active a fortement chuté par rapport à un sommet récent de 61,2% qui avait été atteint en janvier, pas très loin de l’ancien niveau record de 64,7% qui avait été enregistré 2000.

Comme vous pouvez le voir sur ce graphique, nous sommes définitivement en territoire inconnu. Nous n’avions encore jamais vu un tel effondrement de toute l’histoire des Etats-Unis, et c’est absolument dramatique de voir autant de personnes perdre leur emploi.

L’économie Américaine a-t-elle touché le fond ? Je crains que non ! Les américains sont dans l’incapacité de rembourser plus de 100 millions de prêts ! Le Drame, les pertes d’emplois continuent d’augmenter !!

Il serait difficile d’estimer précisément à quel point nous sommes tombés. Un analyste a souligné qu’il faudrait 30 millions de nouveaux emplois pour que le ratio emploi/population revienne au sommet que nous avions connu en 2000…

« Pour ramener le ratio emploi/population à son niveau record de 2000, nous devrions créer 30 millions d’emplois », a déclaré Torsten Slok, économiste en chef de la Deutsche Bank, dans un e-mail.

Bien sûr, avant de pouvoir commencer à trouver des emplois, nous devons d’abord arrêter l’hémorragie, et à ce stade, plus d’un million d’américains continuent de déposer de nouvelles demandes d’allocation chômage chaque semaine.

Et il y a de plus en plus de pertes d’emplois, car les entreprises ferment à un rythme effrayant. En fait, « USA Today » a averti cette semaine que les experts pensent que ce n’est que le début d’un tsunami de faillites qui va submerger les plus grandes entreprises du pays cet été…

Douze entreprises de taille moyenne appartenant à de grandes sociétés – toutes avec plus de 10 millions de dollars de dette – ont déposé une demande de protection contre la faillite (chapitre 11) au cours de la troisième semaine de juin, une autre conséquence de la pandémie de coronavirus et des problèmes persistants dans l’industrie américaine.

Les dépôts de bilan représentent le total hebdomadaire le plus élevé de l’année, et les experts estiment que ce n’est que le début d’un tsunami de faillites qui va submerger les plus grandes entreprises du pays cet été, puis inondera aussi les petites entreprises et les particuliers si l’argent des programmes de relance du gouvernement se tarit.

Ces deux paragraphes ressemblent étrangement à des faits que j’aurais pu écrire moi-même.

Les Etats-Unis vivent une nouvelle Grande dépression, voire pire… 10 faits ! D’ici 6 semaines, l’Amérique va sombrer dans un immense désespoir économique.

Mais à ce stade, il est très difficile pour quiconque de nier la gravité de la situation économique. Tant d’entreprises font soudainement faillite qu’il est impossible même de toutes les suivre, et le secteur de l’énergie est particulièrement impacté…

Selon Haynes et Boone LLP, un cabinet d’avocats international basé au Texas, au moins 24 sociétés pétrolières et gazières ont déposé le bilan entre avril et juin, soit presque deux fois plus qu’au cours des trois premiers mois de l’année. Quatre de ces sociétés – NorthEast Gas Generation, basée au Texas, Extraction Oil & Gas, basée dans le Colorado, et Chisolm Oil and Gas et Chesapeake Energy, toutes deux d’Oklahoma – ont déposé un dossier de protection contre la faillite au cours des deux dernières semaines de juin.

« Cette tendance devrait se poursuivre sur le reste de l’année 2020 et jusqu’en 2021 », a déclaré Charles Beckham, un partenaire de chez Haynes and Boone, qui s’y connaît en stratégie de restructuration.

Bien sûr, ce ne sont pas seulement les Etats-Unis qui éprouvent de graves difficultés économiques.

Le covid-19 a paralysé toutes les économies de la planète et le commerce mondial s’est effondré brutalement…

Le commerce mondial de marchandises a chuté de 12% en avril par rapport au mois de mars, après avoir déjà baissé de 2,4% en mars par rapport à février. Ce plongeon du Merchandise World Trade Monitor, publié par le CPB Netherland Analysis, a été de loin la plus forte baisse d’un mois à l’autre dans l’histoire des données remontant à l’an 2000.

Cela fait longtemps déjà, que beaucoup avertissaient que la prochaine dépression mondiale arrivait, et maintenant elle est bien là.

Bon nombre des béats optimistes espéraient un très court ralentissement suivi d’une reprise en forme de « V », mais il est désormais clair que cela ne se produira tout simplement pas.

Le principal facteur entraînant l’économie américaine vers le bas est la peur du Covid-19, et les médias mainstream s’en donnent à cœur joie pour continuer à divulguer cette peur jour après jour.

Au cours des deux dernières semaines, nous avons assisté à une recrudescence de nouveaux cas dans certaines parties des Etats-Unis, ce qui a amené un certain nombre d’états à suspendre leurs plans de réouverture…

Au moins 14 états ont suspendu ou annulé leurs plans de réouverture alors que les Etats-Unis constatent une augmentation des cas de coronavirus à travers tout le pays.

Alors que les célébrations du 4 juillet approchent, les autorités tentent de ne pas répéter les scènes du Memorial Day, lorsque des milliers de personnes se sont rassemblées sur les plages, les bars et les fêtes tandis que les experts avaient averti qu’il fallait absolument éviter les attroupements, car les cas confirmés pouvaient à nouveau se développer.

J’aimerais pouvoir vous dire que la situation économique des Etats-Unis va bientôt s’améliorer, mais là, je suis désolé, je ne peux vraiment pas…

Oui, il y aura des hauts et des bas au cours des mois à venir, mais un retour à la normale, est tout simplement inimaginable.

J’encourage donc tout le monde à profiter de cette phase étrange actuelle pour se préparer au mieux à une période très difficile à venir, car nous sommes sur le point de voir des phénomènes économiques et sociaux que nous n’avons jamais vus auparavant.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
LE CURSEUR
LE CURSEUR
2 mois plus tôt

50%….HMM DESOLE, MAIS C’EST LE TAUX CORRECT D’UNE ECONOMIE EFFICIENTE.

G.

Poujade51
Poujade51
2 mois plus tôt
Reply to  LE CURSEUR

c’est drôle , perso j’aurai plutôt écris “déficiente”

LE CURSEUR
LE CURSEUR
2 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

SANS DOUTE EST-CE PARCE QUE VOUS IGNOREZ CE QU’EST UNE ECONOMIE…QUELLE EST SELON LA DEFINITION DU MOT ECONOMIE ?
JE REPONDS POUR VOUS. AVEC UN TEL PSEUDO, JE CRAINS LE PIRE.

L’ECONOMIE EST ” LA JUSTE REPARTITION DES RESSOURCES AU SEIN DU FOYER “.

COMME J’IMAGINE QUE CA VA BLOQUER AU NIVEAU DU BULBE, JE VOUS RENVOIE A LA DEFINITION DU MOT INTELLIGENCE.

INTELLIGENCE : CAPACITE D’ADAPTATION.

DEUX DEFINITIONS QUE JE VOUS INVITE A MEDITER. LA SECONDE EN PRIORITE.

BONNE CHANCE.

G.

Kalimero
Kalimero
2 mois plus tôt
Reply to  LE CURSEUR

Vire donc ces caps ! Tu ne sait donc pas t’exprimer sans hurler ?
et puis ta “leçon” m’a bien fait rire, sans préjugé, fine, légère et documentée…

LE CURSEUR
LE CURSEUR
2 mois plus tôt
Reply to  Kalimero

MIEUX VAUT RENVOYER AUX SOURCES, MÊME DE MANIERE LEGEREMENT PROVOCANTE LORSQU’IL Y A UN ESPOIR, CE QUI NE SEMBLE PAS ÊTRE TON CAS.

J’AI PRIS L’HABITUDE D’ECRIRE EN LETTRE CAPITALE. CELA ME PERMET DE NE PAS ÊTRE OBLIGE DE CHAUSSER MES LUNETTES LORSQUE JE TAPE SUR MON CLAVIER. TOUT SIMPLEMENT.
J’AI EGALEMENT CONSTATE QUE CELA PERMET DE DETECTER LES MAL-COMPRENANTS, CEUX QUI S’ATTACHENT AUX DETAILS INUTILES.

G.

Poujade51
Poujade51
2 mois plus tôt
Reply to  LE CURSEUR

Sur l’économie, je pourrais vous en apprendre ! Sur l’intelligence, aussi selon qui on est et comment on regarde le monde ! Il est vrai que nous ne devons pas vivre tous les deux les mêmes réalités ! 

élu ps
élu ps
2 mois plus tôt
Reply to  LE CURSEUR

non!L’économie est la juste répartition des richesses au sein de la sociéte.Au sein du foyer,cela ne veut rien dire.Le socialisme est une base de pensée simple:impots=redistribution=réduction des inégalités=paix civile.

Yahia Mer
2 mois plus tôt

Le pire est encore loin. À partir de Septembre, ça va être le carnage partout surtout en Europe.

Andre Paris
2 mois plus tôt

C’est une véritable catastrophe!

Poujade51
Poujade51
2 mois plus tôt
Reply to  Andre Paris

Ils l’ont voulu, ils vont l’avoir ! 

10
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x