Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La pandémie se poursuit, à quand la reprise ? (Evans-Pritchard)
 

Les marchés obligataires mondiaux refusent de valider le scénario de la reprise économique en V. Les contrats à terme sur les produits dérivés de type revenu fixe sont encore plus pessimistes. Ils anticipent ni plus ni moins un revers déflationniste mondial qui va perdurer.

« Si les marchés intègrent dans leurs valorisations un V, ils le font de façon curieuse », a déclaré Andrew Sheets de Morgan Stanley.

Il est tout simplement erroné de dire que les investisseurs ignorent le choc économique massif de la pandémie. Le tableau est faussé par les marchés actions, notamment en raison de quelques technologiques américaines qui ont pris une trajectoire exponentielle et qui ne sont pas sans rappeler la phase finale de la bulle Internet en 2000. Mais les marchés de la dette pèsent 3 fois plus lourd que les marchés actions. Ils sont donc plus représentatifs.

Les rendements sur les obligations américaines à 10 ans n’ont pas rebondi comme on serait en droit de l’attendre si l’économie se redressait vraiment. Elles sont à 0,62 %, soit non loin de leur plus bas historique enregistré à la fin du mois de mars, lorsque tout le monde courait aux abris.

Vous pouvez peut-être expliquer ces rendements planchers par le fait que la FED a dompté le marché des Treasuries avec son énorme QE pandémie de 3 trillions de dollars. Cependant, il faut noter qu’après avoir atteint un pic à 7,2 trillions de dollars au début du mois de juin, le bilan de la FED a depuis baissé de 200 milliards.

De plus, il est plus difficile d’expliquer les prix des contrats à terme. Sur le très long terme, ils suggèrent que les rendements vont rester cloués au ras des pâquerettes pendant plus de 10 ans, et que la FED n’arrivera pas à atteindre son objectif d’inflation d’ici la moitié de ce siècle.

Les fonds à revenu fixe nous suggèrent que les banques centrales n’arriveront pas à générer davantage qu’un soupçon d’inflation malgré leurs efforts héroïques. Ce tableau décrit une reprise tronquée accompagnée d’un taux de chômage élevé.

M. Sheets affirme qu’une flopée de signaux envoyés par les marchés sont inquiétants. Les gens sont prêts à payer des fortunes pour s’assurer contre un désastre. La volatilité refuse de se stabiliser. « Ces éléments suggèrent que le retour à la normale sur les marchés n’est pas pour bientôt », a-t-il déclaré.

La marée haute devrait faire grimper tous les bateaux. Pourtant, de nombreux titres américains restent en difficulté. David Rosenberg de Gluskin Sheff a dressé un petit bilan sectoriel :

  • Secteur automobile : -23 % ;
  • Publicité : -34 % ;
  • Énergie et banques régionales : -37 % ;
  • Secteur hôtelier : -43 % ;
  • Compagnies aériennes : -55 %.

Charles Nenner: “Nous nous dirigeons vers une ÉNORME DÉPRESSION ! Ca va être monstrueux ! Gerald Celente: « La Plus Grande Dépression de tous les temps vient de commencer !… Croyez-moi, le remède à cette pandémie sera pire que la maladie elle-même »

Lire la suite sur or-argent.eu

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Esprit de contradiction
Esprit de contradiction
20 jours plus tôt

La pandémie de quoi? Si c’est la pandémie de la bêtise humaine, nous y sommes en plein dedans; en ce qui concerne celle de la santé, je pense qu’il va falloir demander ça au virus, actuellement il est devenu très discret, peut être qu’il se méfie des humains, quoique il n’a pas vraiment tort, car il doit constater qu’ils ont un comportement bizarre.

Stocco Laurent
21 jours plus tôt

Il n’y aura jamais de reprise, les bisounours, c’est fini …

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x