Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Etats-Unis: 3% de Croissance du Pib ? … » YES WE CAN ! » Barack OBAMA, seul Président à ne les avoir jamais dépassés.
 

Yes-We-Can-Barack-ObamaOh mince ! Le dernier chiffre du Pib américain qui vient juste d’être publié est extrêmement décevant.

Il était initialement prévu que le PIB américain augmenterait de 2,5 % au cours du second trimestre 2016, mais il n’a finalement augmenté que de seulement 1,2 %. En outre, le Bureau du recensement des États-Unis (Census Bureau) a annoncé que la croissance du PIB pour le premier trimestre 2016 avait été révisé à la baisse de 1,1 % à 0,8 %. Cela signifie que l’économie américaine est au bord d’une récession. Comme le site zerohedge l’a fait remarquer, le « taux de croissance annuel moyen du Pib au cours du cycle économique actuel demeure le plus faible de toutes les périodes de croissance depuis au moins 1949 ». Pour être honnête, une véritable reprise ressemble à tout sauf à cela.

En outre, Barack Obama est en passe de devenir le seul président de toute l’histoire des États-Unis à n’avoir jamais fait progresser le Pib américain de plus de 3% sur une année et ce durant ces deux mandats soit 8 ans. Tous les autres présidents dans l’histoire des Etats-Unis, et même les plus mauvais, avait au moins réussi à faire progresser le Pib d’au moins 3% ne serait-ce qu’une année. Mais cela n’est pas arrivé sous Obama, et ce même si il a eu deux mandats à la Maison Blanche.

Voici les chiffres de la croissance annuelle du PIB américain durant les 8 années où Obama a siégé à la Maison Blanche. Ils proviennent directement du site officiel de la Banque mondiale

2009: -2,8 %

2010: 2,5 %

2011: 1,6 %

2012: 2,2 %

2013: 1,5 %

2014: 2,4 %

2015: 2,4 %

2016: … ?

 
Alors, trouvez-vous que cela ressemble à une reprise ?

Bien sûr que non !

Et beaucoup de gens pensent que ce dernier chiffre du PIB extrêmement décevant découragera la Réserve fédérale américaine à relever ses taux d’intérêt dans un avenir immédiat

Cette publication décevante pourrait contraindre la Réserve fédérale américaine à attendre plus longtemps avant d’envisager une nouvelle hausse des taux d’intérêt. La Fed avait relevé son taux directeur en Décembre 2015 pour la première fois depuis neuf ans, mais il n’a plus bougé depuis.

Selon les experts que l’on peut voir et entendre dans les différents médias, 2016 devait être l’année où l’économie américaine revenait à la «normale», mais ce n’est absolument pas ce qui est arrivé. En réalité, durant ces derniers jours, nous avons eu une série de mauvaises nouvelles sur l’économie. Nous venons d’apprendre que le taux d’accession à la propriété vient d’atteindre son plus faible niveau jamais enregistré, et que l’indice américain de confiance dans l’économie crée par Gallup vient d’atteindre son plus faible niveau depuis le début de l’année 2016.

Etant donné que l’élection présidentielle américaine se rapproche de plus en plus vite, c’est bien le genre de nouvelles dont Hillary Clinton se passerait bien. Eh oui, elle doit être en mesure de vendre au peuple américain, l’idée que les années Obama furent très bonnes pour l’économie américaine. Or, si les choses devaient rapidement se dégrader dans les prochains mois, cela pourrait être ce qui lui coûterait l’élection à la présidence des Etats-Unis d’Amérique.

Jusqu’à présent, le programme économique d’Hillary Clinton n’a toujours pas été examiné en profondeur, mais la vérité est qu’elle espère augmenter les impôts d’un tas de façons différentes ce qui serait très néfaste pour l’économie américaine. Ce qui suit provient d’un excellent article de John Kartch et Alexander Hendrie

Hillary a approuvé plusieurs augmentations d’impôts pour les américains qui ont un revenu moyen, en dépit de sa promesse de ne pas augmenter les impôts pour tous les américains qui gagnent moins de 250.000 dollars par an. Elle a dit qu’elle serait d’accord avec une augmentation d’impôts sur le revenu pour l’ensemble des Américains, elle a approuvé une forte taxe sur les Sodas, une taxe nationale de 25 % sur les armes à feu, et plus récemment, son directeur de campagne John Podesta a expliqué qu’elle serait ouverte à une taxe carbone. Lorsqu’on lui a demandé par l’intermédiaire de George Stephanopoulos d’ABC si son programme était une promesse sérieuse, il n’a pas été alors très étonnant de l’entendre répondre que ce n’était simplement qu’un «objectif». En d’autres termes, elle va augmenter les impôts pour l’ensemble des américains à revenu moyen.

Voilà ci-dessous comment se compose cette augmentation d’impôts de 1000 milliards de dollars proposée par Hillary:

  • Une augmentation de l’impôt sur le revenu de 350 milliards de dollars: Hillary Clinton a proposé une hausse de l’impôt sur le revenu de 350 milliards de dollars sous la forme d’un plafonnement de 28 % des déductions fiscales.
  • Une augmentation de l’impôt sur les entreprises de 275 milliards de dollars: Hillary Clinton a appelé à une hausse d’impôts d’au moins 275 milliards de dollars par une réforme de la taxe professionnelle tel que c’est décrit dans une note de la campagne Clinton.
  • Une augmentation de la « surtaxe d’équité » de 400 milliards de dollars: Selon son plan publié, Hillary Clinton a appelé à une augmentation de la « surtaxe d’équité » de 400 à 500 milliards de dollars afin de rééquilibrer quelque peu la balance entre les super riches et les autres contribuables américains et enfin une hausse de la taxe sur les décès.

Les impôts ont tendance à être ma bête noire, alors en regardant cette liste d’impôts proposée par Hillary, cela me fait grincer des dents.

Si Donald Trump veut faire mal aux démocrates sur l’économie, il n’a qu’à souligner le fait qu’Obama est en passe de devenir le seul président de toute l’histoire des États-Unis à n’avoir jamais fait progresser le Pib américain de plus de 3% sur une année, et il a pourtant eu deux mandats complets pour faire en sorte que les choses aillent mieux.

Malheureusement, la situation économique va très probablement s’aggraver et ce, peu importe qui gagnera l’élection. Sous Obama, la dette publique américaine, le déficit commercial américain, et la plupart des autres problèmes économiques se sont énormément aggravés, et tout est réuni pour qu’une catastrophe économique majeure se déclenche durant la prochaine administration présidentielle.

Vous détestez les taxes ? Les Etats-Unis en sont les champions…

Pourquoi des milliers de millionnaires fuient Chicago et d’autres grandes villes dans le monde dont celle de Paris ?

Et si ce que j’ai partagé au sujet de l’avenir des Etats-Unis dans mon dernier livre est correct, nous allons certainement nous diriger vers une crise dantesque qui ne sera pas seulement de nature économique. Les choses qui arrivent vont secouer cette nation et en son cœur même, et je crois que nous allons bientôt faire face aux conséquences de décisions irresponsables prises depuis des décennies.

Au final, nous devrions encore nous réjouir de cette croissance économique de 1,2 %, car cette croissance aussi faible qu’elle soit pourrait passer pour un pique nique face à ce qui se profile.

Source: theeconomiccollapseblog

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
michel clerc
Invité
michel clerc

Obama, s en est fallu d un cheveu qu il ne passe les 3% enfin d une guerre, faut dire que pendant ses 2 mandats dette x 3 de 6000mds a 19000mds, rien qui va mal, ils releveront le plafond pour laisser a Hillary si elle est elue le soin d egaler voir de battre le record de son predecesseur,

Jean François
Invité
Jean François

Au dessous de 3% de croissance, ….. Impossible de créer de nouveaux postes, et encore moins de faire baisser le nombre de demandeurs d’emplois.

Le dernier discours d’OBAMA pour soutenir Hillary, « Tout va bien aux USA » est destiné aux nuls et aux incompétents, ceux qui vont voter pour elle bouche bée !

Pauvre Amérique !

Lumpenprolétariat
Invité
Lumpenprolétariat

« Au dessous de 3% de croissance, ….. Impossible de créer de nouveaux postes, et encore moins de faire baisser le nombre de demandeurs d’emplois.  »
Dans un monde fini, il va bien falloir trouver un nouveau paradigme…Les shadoks n’auront bientôt plus rien à pomper.
Fût un temps où la terre était soit disant plate…

Lumpenprolétariat
Invité
Lumpenprolétariat

Mince, il a transformé notre environnement en poubelle au rythme de seulement 3% par an.
Faut faire comme les chinetocs Balou à coup de 6 à 10 %, ils sont heureux là bas, plus un piaf, du gazole à plein poumon mais tout le monde aspire à sa super nitendo.

michel clerc
Invité
michel clerc

Obama le « Nobel de la paix » un show man, le PS l a adulé uniquement parce qu il est le 1er president noir des US et non sur ses aptitudes, comme il adulera Clinton si elle est elue parce qu elle sera la 1ere femme « presidente » des US, Obama est le pire president hormis les Bush pere et fils qui sont hors concours

wpDiscuz