Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
James Turk: le monde se dirige vers une crise bien plus grave que celle de 2008
 

james-turkJames Turk est actuellement le fondateur et directeur du site goldmoney.com, un site spécialisé dans la vente de métaux précieux en ligne, créé en 2001 avec son fils Geoff Turk. Mais il est aussi connu pour ses nombreux écrits sur la finance et pour ses interventions régulières dans les médias américains. Il tient le blog “jamesturkblog”. Il a notamment co-écrit « L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter » en 2004, qui reste son œuvre majeure.

Alors que le monde entier attend cette semaine la décision de la Fed, aujourd’hui James Turk vient d’avertir kingworldnews que le monde se dirige vers une crise qui fera passer celle de 2008 pour un pique nique

James Turk: “Eric, la réunion de deux jours de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) devrait être intéressante à suivre, non pas parce qu’ils vont augmenter les taux d’intérêt mais parce qu’il sera intéressant d’entendre l’explication qu’ils donneront pour ne pas les augmenter…

Ces derniers mois, quelques-uns des partisans d’une hausse des taux d’intérêt plaidaient pour une augmentation. Dailleurs, le 27 Août 2016, lors de leur conférence de politique monétaire annuelle à Jackson Hole dans le Wyoming, Janet Yellen, la présidente de la Fed avait déclaré: “je pense que les arguments en faveur d’une augmentation du taux des fonds fédéraux se sont renforcés ces derniers mois.”

Je suis particulièrement impatient d’entendre la conférence de presse de Janet Yellen après cette réunion. Quelle excuse va-t-elle encore trouver pour expliquer la raison pour laquelle la Fed ne relèvera pas ses taux d’intérêt ? La Fed a répété à plusieurs reprises qu’elle était et est «data dependent» (dépendante de la bonne ou mauvaise évolution des données économiques américaines), et que les décisions de politique monétaire sont prises en fonction des données économiques qui lui sont présentées. Je vais être honnête avec vous, je ne sais pas sur quelles données économiques peut se baser la FED parce que les chiffres que j’observe actuellement sont vraiment désastreux.

Par exemple, les Commandes de biens durables sont un indicateur clé de l’activité économique américaine, et on peut l’observer sur le graphique ci-dessous.

Les commandes de biens durables aux Etats-Unis s’effondrent


Comment peut-on et à plus forte raison lorsque l’on est la présidente de la Fed, affirmer que l’activité économique s’est “renforcée ces derniers mois ?” alors que le graphique ci-dessus montre clairement l’inverse étant donné que le taux de variation annuel des commandes de biens durables, est en baisse depuis Février 2012.

La Fed est Propaganda Dependent(dépendante de la propagande)

La seule chose que l’on se doit de retenir, c’est que la Fed est dépendante de la propagande (Propaganda Dependent), et absolument pas dépendante des données économiques (data dependent). La Fed espère qu’en répétant inlassablement que l’économie se porte de mieux en mieux, les gens ne se rendront pas compte que la récession est déjà là. Pendant ce temps là, les responsables de la politique monétaire de la Fed prient fébrilement pour que leurs théories économiques keynésiennes erronées, et leurs modèles mathématiques qui ne fonctionnent pas, commencent éventuellement à porter leurs fruits. Mais malheureusement ça n’a jamais fonctionné et cela ne fonctionnera pas.

En regardant le graphique précédent une fois de plus, la baisse du taux de variation annuel des Commandes de biens durables commence à s’accélérer, ce qui soulève un point très intéressant. Observez comment les commandes avaient chuté rapidement au cours des deux récessions précédentes en 2001 et 2008. A ces 2 moments là, les fabricants avaient subi de plein fouet la récession, et prudemment, ils avaient rapidement réduit leurs commandes, ce qui avait entraîné ces fortes baisses que l’on peut observer sur le graphique. Il y a bien un contraste entre ces fortes baisses et celle relativement lente et prolongée au cours de ces quatre dernières années.

Il semble raisonnable de conclure que jusqu’à présent nous n’avons pas vu une forte baisse du taux de variation annuel des Commandes de biens durables en raison de l’intervention en cours de la Fed sur le marché. Les faibles taux d’intérêt faussent le calcul économique que les entreprises manufacturières doivent prendre en compte au moment où elles planifient leurs besoins actuels, comme futurs. En d’autres termes, la Fed a crée une activité économique artificielle qui est aussi fausse qu’un billet de 3 dollars qu’elle imprime.

Il n’y a eu qu’une seule augmentation des taux d’intérêt depuis que la Fed avait poussé le taux directeur des fonds fédéraux à 5,25 % le 29 Juin 2006. Cela signifie que nous n’avons connu qu’une augmentation des taux depuis plus de dix ans. Or vous savez tous que ce n’est pas ainsi que les marchés fonctionnent.

L’heure de vérité se rapproche à grands pas

janet-yellen-printing-moneyDepuis trop longtemps, du fait de ses interventions, la Fed empêche aux taux d’intérêt de monter à des niveaux normaux et du coup les marchés sont devenus de véritables bulles prêtes à éclater. Mais n’oubliez jamais que toute action entraîne une réaction, et malheureusement les mauvaises actions ont de mauvaises répercussions. En clair, les incidences seront catastrophiques étant donné que la Fed ne fait rien de bien.

Ainsi, au lieu d’aduler la Réserve fédérale, les médias feraient mieux de la tourner en dérision. Au lieu de lécher les bottes de la Fed, les médias devraient se concentrer sur les décisions que prend la FED et qui affaiblissent l’économie américaine et qui sont à l’origine de troubles sociaux.

Le monde se dirige vers une crise bien pire que celle de 2008

Malheureusement, les médias ne sont pas prêts de le faire, enfin au moins jusqu’à ce que nous assistions à un nouvel effondrement financier, et le graphique précédent ressemble vraiment à une Amérique qui se trouve déjà en récession. Par conséquent, le temps est compté pour aider les gens qui avaient placé toute leur confiance en la Fed et à ses décideurs. Ces gens là devraient plutôt se fier à l’Or et à l’Argent physique, et même investir sur tous les actifs tangibles qui restent sous-valorisés.

Egon Von Greyerz: Les gens vont tout perdre et les conséquences seront dévastatrices

Marc Faber: Avertissement !,… Un Gigantesque Krach Boursier de plus de 50%, devient de plus en plus probable.

La prochaine crise financière fera passer celle de 2008 pour un pique nique puisque le niveau d’endettement n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui. Ce qui signifie que le risque de contrepartie est également beaucoup plus élevé, et il n’y a qu’une seule façon d’éviter le risque de contrepartie. Ne détenez aucun actif papier mais uniquement des actifs tangibles.

Source: kingworldnews

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mehdi Uchiwa
4 années plus tôt

Quand ?

Monique Fossard
4 années plus tôt

il vient de réaliser ???

Ahcene Mouheb
4 années plus tôt

Oui mais…on va s’y faire…comme les jap’s.

servin
4 années plus tôt

Parmi les actif tangibles n’oubliez pas les œuvres d’art, moyen solide de sauvegarder son patrimoine. L’échelle de prix est vaste celle des artistes aussi. Choisissez un artiste bien référencé même modeste. L’essentiel est de choisir la qualité tant de l’œuvre que de l’artiste. SERVIN plasticien.

servin
4 années plus tôt
Reply to  servin

pas plus que EVG que je plagie!

RABATEL
4 années plus tôt

…une crise bien pire que celle de 2008…? Pour Peter Barkow de « Barkow Consulting » la forte hausse des investissements années 2008 et 2009 sur le marché monétaire illustrait la peur des allemands qui craignaient pour l’existence même du système financier. Environ 74 milliards € ont été investis par les Allemands dans ces années sur des comptes flexibles et sécurisés. “Après que la situation se soit calmée en 2010, la marée a reflué quelque peu. Les épargnants allemands ont placé seulement 29 milliards par an dans de nouveaux fonds sur un compte d’épargne. Mais depuis 2012, les volumes annuels… Read more »

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x