Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Etats-Unis: le nombre de licenciements s’est envolé de 117% en Février. Du jamais vu depuis 3 ans et demi !

Nous n’avons rien vu de tel depuis la dernière récession. Les annonces de licenciement tombent à une vitesse folle, et le rythme auquel les salariés américains sont licenciés choque énormément de monde. De nos jours, les grandes entreprises ne sont absolument pas fidèles à leurs salariés. Au moment où il devient financièrement avantageux pour eux de commencer à licencier des employés, la plupart d’entre eux le feront sans aucun état d’âme et rapidement. Personnellement, je connais quelqu’un qui travaillait extrêmement dur et qui a consacré beaucoup de temps et d’efforts à son entreprise pendant de très nombreuses années, mais il vient d’être licencié parce que c’est ce qu’ont décidé les dirigeants de l’entreprise. C’est un monde froid et cruel et, comme nous l’avons vu en 2008, les pertes d’emplois peuvent survenir à un rythme absolument stupéfiant en cas de récession.

Durant les dernières semaines, j’ai publié des données qui indiquent qu’un ralentissement économique majeur a commencé et nous venons peut-être d’en avoir une bien plus grave encore jeudi.

Selon la firme Challenger, Gray & Christmas, le nombre d’annonces de suppressions d’emplois en février a augmenté de 117% par rapport à la même période de l’année précédente. Ce qui suit provient de Fox Business

Alors que de nombreux experts et investisseurs attendent avec impatience les données du département du travail américain. Un récent rapport, publié vendredi par le gouvernement, indique que les employeurs américains ont supprimé davantage d’emplois le mois dernier qu’ils ne l’avaient fait depuis 3 ans et demi.

Bien que ce soit le mois le plus court de l’année, les employeurs américains ont annoncé vouloir supprimer 76.835 emplois le mois dernier, selon un rapport de Challenger, Gray & Christmas. Cela représente une augmentation de 117% par rapport à la même période il y a un an et une hausse de 45% par rapport au mois de janvier.

Il faut remonter jusqu’en 2015 pour trouver un mois aussi mauvais que celui de février.

Vous ne trouvez pas que la situation économique est en train de s’inverser ?

L’actualité économique ne cesse de se détériorer en 2019, et le secteur du commerce détail est plus touché que n’importe quel autre.

En fait, les détaillants américains ont annoncé plus de suppressions d’emplois en février que dans n’importe quel autre secteur …

C’est le secteur du commerce de détail qui a annoncé le plus de suppressions d’emplois, avec un total  de 41.201 jusqu’à présent cette année – C’est le chiffre le plus élevé enregistré entre janvier et février et ce depuis 2009 . Le secteur des biens industriels – y compris certains fabricants – a suivi ce mouvement avec près de 32.000 licenciements annoncés sur la même période.

Les principales raisons invoquées par les employeurs pour justifier de ces suppressions d’emplois sont la restructuration et la faillite.

On appelle cela «l’effondrement du commerce de détail», et l’Amérique est sur le point de battre un nouveau record en termes de fermeture de magasins dans une même année.

Cette année et jusqu’à maintenant, les détaillants ont déjà annoncé la fermeture de plus de 5.300 magasins à travers l’Amérique (6200 aujourd’hui). Ci-dessous, la liste des détaillants qui ont annoncé la fermeture d’au moins 10 magasins provient du site Business Insider

Payless ShoeSource: 2 500 magasins
Gymboree: 805 magasins
Family Dollar: 390 magasins
Shopko: 251 magasins
Chico’s: 250 magasins
Écart: 230 magasins
Performance Vélo: 102 magasins
Charlotte Russe: 520 magasins
Sears: 70 magasins
Destination Maternity: 42-67 magasins
Victoria’s Secret: 53 magasins
Kmart: 50 magasins
Abercrombie & Fitch: 40 magasins
Christopher & Banks: 30-40 magasins
JCPenney: 27 magasins
Beauty Brands: 25 magasins
Henri Bendel: 23 magasins
Lowe’s: 20 magasins

Et cette liste n’inclut même pas le fait qu’Amazon ferme ses 87 pop-up stores.

J’ai à maintes reprises averti que nous verrions dans un futur proche d’immenses fenêtres condamnées, des commerces de détail vides et des centres commerciaux abandonnés, et cela se passe actuellement sous nos yeux.

Bien sûr, ce n’est pas uniquement le secteur du commerce de détail qui licencie rapidement actuellement. Voici en quelques lignes d’autres annonces de licenciements qui sont tombées ces derniers jours…

-Tesla continue de souffrir et l’entreprise a déjà licencié 8% de ses effectifs.

-Microsoft supprime près de 200 emplois dans ses activités tournées vers la vente commerciale.

-JP Morgan ferme régulièrement des succursales de banques dans les quartiers populaires .

-L’entreprise We Work a annoncé qu’elle allait licencier 300 salariés .

-Devon Energy va licencier près de 200 salariés .

Ces 18 points clés montrent que l’économie américaine commence à s’effondrer rapidement 14 faits extrêmement alarmants révèlent l’état désastreux de l’économie US.

-Whole Foods va réduire le temps de travail de ses salariés.

-Encana a annoncé la suppression de 274 emplois dans la région de Houston.

-En Caroline du Nord, Duke Energy a supprimé 1 900 emplois .

Ocwen Financial prévoit de licencier environ 2 000 salariés au cours de  l’année 2019.

Et dans mon article d’ hier , j’ai souligné que General Motors fermait quatre importantes usines cette année.

Voilà ce qui se passe vraiment et tout ceci est bien réel.

Cette bulle de fausse prospérité alimentée principalement par de l’endettement et dont nous bénéficions depuis des années commence à s’estomper. La crise qui se profile aura de lourdes conséquences.

Jeudi, nous avons également appris que la richesse des ménages américains était en chute libre. En fait, le quatrième trimestre de 2018 a été le pire trimestre concernant la situation financière des ménages américains depuis la dernière crise financière …

La valeur nette du patrimoine des ménages Américains n’a jamais autant chuté depuis la crise financière qu’au cours du quatrième trimestre de 2018 et ce, en raison de la chute des marchés actions.

La valeur nette a chuté à 104,3 milliards de dollars à la fin de l’année, ce qui représente une baisse de 3,73 milliards de dollars par rapport au troisième trimestre, selon les chiffres publiés jeudi par la Réserve fédérale. Cette baisse correspond à une chute de 3,4%.

De nos jours, de plus en plus de familles se sentent à court financièrement, et beaucoup d’entre elles accumulent d’importantes dettes tout en essayant de garder la tête hors de l’eau.

Mais c’est déjà terminé pour beaucoup d’Américains qui croulent sous l’endettement.

Dans un article que j’ai publié hier , j’ai souligné un record absolu, à savoir que 7 millions d’Américains sont en retard dans le remboursement de leur crédit automobile, que 37 millions de carte de crédit sont considérés comme en souffrance et que 166 milliards de dollars de prêts étudiants sont désormais considérés en sérieuse souffrance.

L’endettement des ménages américains dépasse déjà le niveau qui avait été enregistré lors de la dernière récession.

Personne ne sait vraiment ce qui va se passer par la suite. Plus rien ne semble pouvoir arrêter cette euphorie d’endettement, et dès que j’aurai de nouveaux chiffres à ce sujet, je vous les communiquerai.

Nous n’avons rien vécu de tel depuis 2008 et la plupart des Américains ne sont absolument pas préparés à un nouveau ralentissement économique.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 37,68 €. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule. Pour des prix imbattables sur l’achat d’Or et d’Argent, c’est ici et sur devis. Livrable dans toute la France.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
2 Comment threads
0 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
MarcoCrisispreparado Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Marco
Invité
Marco

Vous ne prenez que les entreprises qui licencient…faites la contre balance avec celle qui embauchent on verra le solde net

Crisispreparado
Invité

Lorsque je suis allé en octobre ou novembre 2008 pour remanier dans l´urgence les modestes investissements que j´avais aux Etats Unis (anticipation, comme toujours…). J´ai pris le temps de trainer quelques temps sur le terrain au milieu de la panique de la crise, c´était incroyable, enfin, c´était américain. Là j´ai compris que c´en était fini des Etats Unis, du moins de ceux que j´avais aimé. Alors évidemment il y a eu 10 ans de propagande et de placebos sous Obama pour tenter de limiter la dégringolade et couvrir ce qui couvait, et cela continu avec Trump. Mais je pense que… Read more »