Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Warning: La Goldman Sachs redoute un « CHAOS BOURSIER » au mois d’octobre
 

Sommes-nous sur le point de voir les marchés financiers américains s’effondrer ? C’est ce que semble penser la Goldman Sachs, et comme vous le savez, ce ne serait pas la première fois que nous aurions à faire face à un Krach financier pendant un mois d’octobre. Lorsque le marché boursier s’était effondré en octobre 1929, cela avait déclenché la pire dépression économique de tous les temps. Rappelez-vous également qu’en octobre 1987, la plus forte chute journalière de l’histoire du marché boursier américain avait secoué la planète. Et plus récemment, les événements cauchemardesques d’octobre 2008 avaient ouvert la voie à une «énorme récession» dont nous nous sommes toujours pas encore remis. Alors, serait-il possible que quelque chose de similaire se reproduise au mois d’octobre 2019 ? Selon CNBC , la Goldman Sachs avertit que le marché boursier pourrait bientôt «redevenir extrêmement volatile».

Nous connaissons actuellement un moment de répit et la Goldman Sachs a tenu à mettre en garde les investisseurs suite au mois d’août chaotique, puisque le marché est sur le point de redevenir extrêmement volatile.

Wall Street est maintenant à deux doigts d’atteindre ses plus hauts historiques, mais un bouleversement semblerait imminent puisque la Goldman Sach relève en effet que la volatilité des actions a augmenté de 25 % en octobre en moyenne depuis 1928. Au cours des 30 dernières années, d’importantes fluctuations de prix ont été observées dans chacun des principaux indices de référence et secteurs boursiers en octobre, la technologie et les soins de santé étant les groupes les plus volatils, précise Goldman.

John Marshall, analyste sur dérivés actions chez Goldman, est l’homme derrière cette toute récente mise en garde, et il pense que la volatilité des marchés au mois d’octobre est souvent dû à des raisons fondamentales

« Nous pensons qu’une forte volatilité en octobre est plus qu’une simple coïncidence « , a déclaré John Marshall, analyste sur dérivés actions chez Goldman. « Nous pensons que c’est une période critique pour de nombreux investisseurs et sociétés qui gèrent la performance qui sera affichée à la fin de l’année civile » a-t-il ajouté.

Et même si nous ne sommes pas encore au mois d’octobre, nous commençons déjà à voir des choses auxquelles nous n’avions pas assisté depuis la dernière crise financière.

Par exemple, la Réserve fédérale n’était plus intervenue sur le marché interbancaire américain depuis 2008, mais cette semaine, la demande des banques a été telle que la Fed s’est sentie obligée d’allouer des liquidités dans la nuit de mardi, mercredi, jeudi et vendredi.

Et vendredi, la Fed a annoncé qu’elle continuerait à mener des interventions d’urgence et ce, «tous les jours pendant les trois prochaines semaines»

La Réserve fédérale de New York a annoncé vendredi qu’elle injecterait quotidiennement des milliards de dollars sur le marché interbancaire américain  pendant les trois prochaines semaines afin de prévenir une flambée des taux d’intérêt à court terme.

la Fed de New York a indiqué qu’elle était prête à intervenir sur le marché interbancaire américain tous les jours au moins jusqu’au 10 octobre jusqu’à hauteur de 75 milliards de dollars.

En outre, le processus impliquera trois opérations sur 14 jours représentant 30 milliards de dollars.

Le système interbancaire américain ne tourne plus rond et cette opération de rafistolage de dernière minute ne suffira tout simplement pas à cacher la misère.

Bien entendu, les responsables de la Fed tentent de nous rassurer en nous expliquant qu’il n’y a rien de grave et que tout est sous contrôle.

Mais franchement si tout allait aussi bien qu’on nous le dit, pourquoi ont-ils dû mettre en place de telles interventions d’urgence au cours des 11 dernières années ?

Et voilà que ce genre d’opération d’urgence revient au moment où la détérioration de l’économie américaine semble s’accélérer. Vendredi, le président de réserve fédérale de Saint Louis, James Bullard, a admis publiquement que le secteur manufacturier américain semblait déjà être en récession

Le secteur manufacturier américain « semble déjà en récession » et la croissance économique devrait ralentir « à un horizon proche », a déclaré vendredi James Bullard, le président de la Réserve fédérale de St. Louis, pour justifier son vote en faveur d’une baisse de taux d’un demi-point plutôt que d’un quart lors de la dernière réunion de politique monétaire.

Cette déclaration est vraiment surprenante, car normalement, les responsables de la Fed s’efforcent de maintenir le récit selon lequel tout va pour le mieux. Ah vous savez, ils manipulent si bien l’économie…

USA: Le secteur du transport routier de marchandises vit un véritable bain de sang ! USA: Le nombre de licenciements s’est envolé de 38%, soit son niveau le plus élevé pour un mois d’août depuis 2009 !

La grande majorité des américains est de plus en plus pessimiste vis-à-vis de la situation économique actuelle, et l’institut de sondages Gallup vient récemment de publier des chiffres extrêmement alarmants

La confiance des Américains dans l’économie est devenue moins optimiste de mois-ci, l’indice de confiance sur l’économie américaine de l’institut de sondage Gallup a chuté passant de +24 au mois d’août à +17 ce mois-ci, marquant ainsi son plus faible niveau depuis la fin du shutdown annoncée en janvier par le gouvernement.

Parallèlement, les gens sont également plus que divisés sur la probabilité qu’une récession n’éclate l’année prochaine. La probabilité qu’une récession ne se déclenche aux Etats-Unis est supérieure de neuf points à celle d’octobre 2007, deux mois seulement avant le début de la dernière Grande Récession, mais est légèrement inférieure à celle de février 2001, un mois avant que la récession n’éclate et dure 8 mois.

Tous les indicateurs économiques que nous recevons régulièrement nous indiquent que d’énormes problèmes se profilent, mais la plupart des Américains font les cigales au lieu de se préparer .

Les marchés financiers américains n’ont jamais été aussi proches d’une crise qu’ils ne le sont actuellement, et de nombreux voyants rouges vifs identiques à ceux que nous avions observé juste avant la dernière récession clignotent de nouveau.

Actuellement, c’est le calme avant la tempête.

Les nuages ​​se profilent et une catastrophe peut survenir à tout moment. C’est l’un des périodes les plus critiques de toute l’histoire de l’Amérique, et la plupart des Américains ne sont absolument pas préparés à la catastrophe qui va arriver.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
22 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Jeremy Gardes
8 mois plus tôt

redoute ou va provoquer ….

M A R C E L
M A R C E L
8 mois plus tôt
Reply to  Jeremy Gardes

??? Les entreprises pleurent pour des profils technologiques : gens sans emploi. emplois sans personne, sur fond de digitalisation, des entreprises pleurent pour des profils versés en sciences, technologie, ingénierie ou mathématiques. Le marché du travail est grippé.
C’est PAS GAGNE.

Luc
Luc
8 mois plus tôt
Reply to  M A R C E L

Former les gens ca existe encore ? je suis profile techno senior mais ils veulent des moutons a 5 pattes de 25 ans et payés au smic Un jeune inge est tres mal payé en france Ensuite ces connards viennent pleurnicher, qu’ils aillent se faire foutre ! le marché de l’emploi ils l’ont bousillé. beaucoup de bac+5 Français partent a l’etranger et on prefere importer des bac-7 migrants je connais pas mal de bac+5 (profil math pointu etc) tres valables sur le carreau j’ai eu une interview ou ils m’ont dit que j’avais un tres bon profil techno mais ca… Read more »

M A R C E L
M A R C E L
8 mois plus tôt
Reply to  Luc

J’ai donné, que les inactifs se forment!

M A R C E L
M A R C E L
8 mois plus tôt

la BCE navigue dans le noir: : VOTRE ÉPARGNE EST BIODÉGRADABLE.
Les banques essaient de convertir des produits anciens sans risques en capital en produits nouveaux ou différents qui comportent des risques. C’est une instruction gouvernementale, européenne et mondiale que celle qui consiste à diriger les épargnants vers les produits où il y a du risque. Le risque n’est plus un risque c’est une certitude de perte.
C’EST PAS GAGNE.

Pierre Aribaut
8 mois plus tôt

C’est hélas trop souvent prédit pour être pris au sérieux, on verra bien en octobre.

frederic
8 mois plus tôt

La Goldman sachs souffle le chaud et le froid pour s’en mettre plein les poches. Elle parie sur un affolement général lui permettant de racheter à bon prix puis revendra juste avant la vraie chute finale !

Pierre Aribaut
8 mois plus tôt
Reply to  frederic

Goldman Sachs, ce sont eux qui pariaient contre leurs clients 😉

Alain Oheix
8 mois plus tôt

Encore une prédiction vaseuse

Pierre Aribaut
8 mois plus tôt
Reply to  Alain Oheix

Cela dit, à force de le prédire régulièrement, un jour ils finiront par avoir raison, et les gens oublieront toutes les fois où c’était n’importe quoi 😉

Patrick Marmotte
8 mois plus tôt
Patrick Marmotte
8 mois plus tôt

Woui on connait depuis …c ombien de temps réf vidéo 198 022 vues
•9 oct. 2013
https://www.youtube.com/watch?v=Tvd8PKmjqH8

Armando
Armando
8 mois plus tôt

Ca ne sera pas pour cette année, avant 2021 casi impossible. Mais ca va pas empecher de voir les marcher tanguer et de voir le chomage monter partout en occident. Le crash jle vois bien septembre 2021

Julien
Julien
8 mois plus tôt
Reply to  Armando

Pourquoi « impossible » ?

Roger Dohen
8 mois plus tôt

qu’il fallait acheter de l’or j’en avais parlé il y a quelques temps a des gens qui ont de l’argent j’ai pisser dans un violon bon on verra bien la tête qu’ils feront quand ils se feront dépouiller par la banque ce qui ne manquera pas d’arriver avec la loi Sapin 2 qui autorise les banques après les sur les comptes même moins de 100000 €

homardrepublicain
homardrepublicain
8 mois plus tôt

Espérons qu’ils permettent cette fois de shorter (vader ) ces salopards de goldmand sucks pas comme en 2008 ou ca avait ete interdit par la SEC. les requins quand il se sentent menacés demandent la protection des autorités, le systeme serait pas un peu pourri ?

22
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x