Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Pour l’AFP, « cauchemar logistique » des entreprises occidentales en Chine
 

Quoi tu es contre la mondialisation ?

Fasciste, zheureslesplussombriste va !

Quoi ? Tu as quelques boîtes de ravilois d’avance ?

Fasciste, sale « survivaliste », xénophobe.

Quoi ? Tu penses que ça pourrait poser des problèmes ?

Pessimiste va, fin-du-mondiste…

Alors voir notre AFP nationale, l’un de nos points de repère et d’étalonnage de la bien-pensance, parler du « cauchemar logistique » des entreprises occidentales en Chine me fait hurler de rire. Enfin de rire, je ne vais pas vous dire que je ris jaune, car ceux qui ne comprennent rien vont encore me dire que c’est du racisme, ben oui, rire, jaune, Chine… un mélange à ne pas faire, alors par prudence ne le faisons pas… C’est exactement de cette façon-là que fonctionne l’auto-censure voyez-vous. Ni plus, ni moins, et c’est ainsi que s’éteint l’humour, même quand il n’est pas drôle, même quand il ne fait pas rire. Mais être un mauvais comique, ne doit pas faire de vous un criminel pour autant.

Bref, l’AFP découvre notre sensibilité à l’usine du monde qu’est la Chine.

Ainsi, nous apprenons que la capitale, Pékin, soumet tous les arrivants à une quarantaine de quatorze jours… pas pratique quand votre ouvrier était parti pour le weekend…

« Par ailleurs, 38 % des entreprises américaines sondées n’ont pas suffisamment de masques faciaux pour leurs employés.

« Dans certains districts, pour être autorisé à redémarrer, il faut fournir deux masques par jour à chaque salarié et avoir deux semaines de stocks », explique Paul Sives, responsable de la Chambre de commerce européenne pour la Chine du sud-ouest.

« Mais on ne peut pas trouver autant de masques en Chine » où les pénuries règnent, indique-t-il. Beaucoup d’entreprises en commandent à l’étranger mais l’acheminement reste compliqué ».

Cet article que je vous invite à lire, est une liste à la Prévert de problèmes que doivent résoudre les entreprises pour produire.

Nous ne ferions pas mieux !!

Ne vous méprenez pas sur le sens de mes propos, je ne jette pas la pierre à la Chine. Dans une telle situation nous ferions probablement nettement moins bien, alors… Non, disons simplement qu’il faut éviter des situations de trop grande dépendance.

Nous sommes nombreux à l’avoir dit, à l’avoir dénoncé.

Chine: La demande d’acier, les ventes de biens immobiliers et même le transport, tout s’effondre ! Des pétroliers à perte de vue ! Le coronavirus provoque des embouteillages monstres de tankers sur la côte asiatique !

A chaque fois, c’est la même chose, souverainiste, nationaliste, fasciste, raciste…

Pourtant, il n’y a là aucune xénophobie, mais du simple bon sens. Quand vous transférez toute la production de vos médicaments en Chine alors, vous n’avez plus de médicaments si la Chine ne vous livre pas.

Vous tombez dans une dépendance logistique, financière et… politique. 

C’est un choix, mais un choix évidemment stupide.

Mais le moment le plus truculent, le plus appétissant de cet article des très mondialistes de l’AFP c’est la conclusion…

« La situation est « un signal d’alarme » démontrant la dépendance excessive à une Chine usine du monde, longtemps jugée « imbattable » pour sa capacité à produire rapidement et en masse.

« Nous avons manqué de vigilance […] Mais nombre d’entreprises réfléchissent à diversifier leurs chaînes d’approvisionnement dans d’autres pays. Non parce que ce sera mieux ou moins cher, mais juste pour vous en sortir quand votre principal pays fournisseur plonge dans le noir ».

Et oui les gars, faut juste être totalement décérébrés pour penser que faire produire tous ses médicaments dans un pays tiers, toutes ses cartouches pour l’armée dans un autre, et tous ses fusils chez le voisin c’est une bonne idée sur le long terme.

Avoir le sens de l’Etat c’est organiser la résilience de votre Etat pour assurer la pérennité de votre pays et la survie de votre population quoi qu’il arrive. Si la bombe atomique permet de dissuader, l’arme nucléaire n’est pas l’alpha et l’oméga de l’indépendance, elle n’en est que l’un des outils. Pouvoir produire nos médicaments, nos munitions, notre énergie, nos transports, sont autant d’éléments fondamentaux de cette indépendance et de notre résilience face aux aléas de l’histoire.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
goc
goc
3 mois plus tôt

Le plus drôle (moi aussi jpeux faire de l’humour), c’est que ces journaleux ont pondu leurs articles, par snobisme et pseudo-élitisme, sur du matériel « apple » qui est la synthèse de ce qu’il ne faut jamais faire en matière de sécurité industrielle, à savoir: manque de secondes sources, prix trop élevés du fait du monopole, pas de compatibilité ascendante par volonté délibérée du constructeur à forcer le client à changer son matériel le plus souvent possible, sans oublier le non respect de la garantie décennale d’appro de pièces de rechange, et j’en passe!… ahh j’oubliais: oucétikecéfabriqué le matos « apple »??? En Chine??,… Read more »

Franky Grigoletto
3 mois plus tôt

et ce n’est qu’un début et voila ce qui arrive quand on délocalise la production en Chine !

Poujade51
Poujade51
3 mois plus tôt

Et il a fallu ça pour qu’ils s’en rendent compte ? Mais l’adoration du veau d’or est la plus forte : ils recommenceront et tans pis pour ceux qui ne survivront pas !

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x