Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Alors que la bourse s’envole, les données macroéconomiques indiquent que l’économie réelle s’effondre littéralement.
 

Avez-vous remarqué ce truc complètement dingue à Wall Street ? Même si nous devons face à la pire crise sanitaire mondiale depuis plus de cent ans, et même si les pilleurs et les émeutiers ont littéralement transformé les grandes villes américaines en véritables zones de guerre, le cours des actions n’a cessé d’augmenter de jour en jour. En fait, le Nasdaq a clôturé lundi à un niveau record. Parfois les gens me demandent d’expliquer cela rationnellement, et j’en suis incapable, car la réserve fédérale a transformé nos marchés financiers en un véritable simulacre à ce stade. L’économie réelle est carrément en train de s’effondrer sous nos yeux, mais grâce à l’intervention de la Fed, les investisseurs se portent comme un charme. C’était absolument incongru à observer et si Adam Smith pouvait voir ce qui se passe en ce moment, il se retournerait dans sa tombe. Malheureusement, compte tenu de notre système éducatif qui est en déclin depuis plusieurs décennies, la plupart des américains ne savent même plus qui est Adam Smith.

Je ne me souviens pas d’une autre phase dans l’histoire américaine moderne où les cours des actions ont augmenté autant, alors que l’économie américaine plongeait en pleine récession.

Ce à quoi nous avons assisté ces derniers temps,est carrément hors norme, et il sera fascinant de voir combien de temps cela peut encore durer.

Parallèlement l’économie réelle est en plein désastre. Lundi, le National Bureau of Economic Research a finalement réussi à nous faire savoir qu’une récession avait officiellement commencé…

C’est officiel: Les Etats-Unis sont en récession.

Le Bureau national de recherche économique a déclaré lundi que l’économie américaine avait atteint un sommet en février, mettant fin à la plus longue expansion de l’histoire des Etats-Unis qui a duré 128 mois, soit environ 10 ans et demi.

En vérité, cette annonce souligne la triste évidence. Les états ont commencé à fermer des entreprises non essentielles à partir de la mi-mars afin de contenir la propagation du coronavirus, mettant à l’arrêt environ 30% de l’activité économique américaine et mettant aussi des dizaines de millions d’américains au chômage.

Et pour d’autres, le ciel est bleu et tout va bien dans le meilleur des mondes.

N’importe qui est capable de se rendre compte que l’économie est en train de s’effondrer. Par exemple, nous venons d’apprendre que les commandes aux Etats-Unis avaient baissé de -22,3% en avril par rapport à la même période de l’année précédente…

Après s’être effondrée à un niveau record de -10,4% en mars sur une base annuelle, les commandes à l’industrie américaine en avril devraient baisser davantage, ce qui s’est vérifié. Cependant, la chute de -13,0% en avril sur une base annuelle a été légèrement meilleure que ce qui avait été anticipé avec -13,4%… mais cette chute est la pire de toute l’histoire américaine.

Sur un an, les commandes à l’ndustrie se sont effondrées de -22,3%, le pire résultat depuis le point bas qui avait été enregistré lors de la dernière crise financière en 2008.

Bien sûr, il n’est pas très difficile de trouver des données macroéconomiques encore pire que celles-ci.

Prenez les ventes des camions lourds. Le mois dernier, ils étaient en baisse de -37% par rapport au même mois de l’année 2019…

Les trois derniers mois ont été catastrophiques concernant les segments de l’industrie du camionnage, après une période déjà difficile qui a commencé fin 2018. En mai, les commandes de camions de type « classe 8 » – des camions lourds qui transportent une grande partie de l’économie basée sur les marchandises à travers tous les Etats-Unis – ont chuté de -37% par rapport aux points bas qui avaient été atteints au mois de mai de l’année précédente et de -81% par rapport à mai d’il y a deux ans, soit 6 600 commandes de moins, selon les estimations de FTR Transportation Intelligence.

N’oublions pas que le nombre de faillites d’entreprises a bondi de 48% le mois dernier par rapport à la même période il y a un an…

Les faillites d’entreprises ont connu un pic au mois de mai 2020 alors que la pandémie de coronavirus a frappé l’économie américaine, poussant le nombre de dépôts de bilan à des sommets historiques qui n’avaient pas été enregistrés depuis la récession de 2007 – 2009.

Les tribunaux américains ont enregistré 722 entreprises à l’échelle nationale qui se sont inscrites au Chapitre 11 (dépôt de bilan) le mois dernier, soit une augmentation de 48%, selon les chiffres de la société des services juridiques Epiq Global.

Mais chaque fois que nous recevons un nouveau chiffre économique catastrophique, le marché boursier lui, ne fait que battre de nouveaux sommets historiques.

Plus les nouvelles s’aggravent, plus les investisseurs ont l’air de s’en réjouir et d’en profiter. De semaine en semaine, nous découvrons des chiffres sans précédent d’américains qui ont déposé des demandes d’allocation chômage, et à ce stade, cela fait plus de 42 millions d’américains qui ont perdu leur emploi depuis le début de cette pandémie.

Et pourtant, les investisseurs continuent de considérer ces suppressions d’emplois comme des signes qui devraient les pousser à acheter toujours davantage d’actions.

Peut-être que quelqu’un devrait répandre une rumeur selon laquelle un astéroïde va bientôt frapper de plein fouet la planète, de manière à ce que ça les fasse saliver davantage.

Bien sûr, la plupart des américains ordinaires ne vivent pas dans un monde fantastique alimenté par les aides de la Fed, et ce nouveau ralentissement économique frappe la majorité d’entre eux extrêmement sévèrement.

En fait, il est rapporté qu’environ un tiers de l’ensemble des américains montrent désormais des signes d’anxiété clinique et de dépression…

Suite à la pandémie de Covid-19 et du krach économique qui en a résulté, un chômage sans précédent a vu le jour, très similaire à celui des grandes récessions avec 40 millions de nouveaux demandeurs d’allocations chômage sur une période de dix semaines, un tiers des américains montrent maintenant des signes d’anxiété clinique grave et de dépression, selon de nouvelles données recueillies par le Bureau du recensement. C’est de loin, le signe le plus caractéristique et le plus troublant du bilan psychologique infligé aux américains en raison de plusieurs mois de confinement.

Le Census bureau a contacté un million de ménages entre le 7 et le 12 mai, et environ 42 000 ont répondu, a déclaré le Washington Post. L’enquête a duré environ 20 minutes, elle était très détaillée et traitait de questions très personnelles relatives à l’anxiété et à la dépression. Ceux qui ont répondu ont fourni un aperçu très précis et clair de l’état mental des gens à la fin du confinement, car beaucoup de personnes se sont trouvées totalement isolées, avec la peur du virus tout en étant bloqué à domicile en chômage technique.

C’est pour moi le chiffre le plus alarmant que je ne cesse de divulguer jusqu’à présent dans tous mes articles, mais je suis sur le point de partager avec vous d’autres chiffres encore plus alarmants.

Ces derniers jours, nous avons vu des émeutiers détruire une grande partie de nos villes à travers toute l’Amérique. Mais dès que les gens ont été interrogés par rapport à toutes ces violences, c’est tout à fait surprenant d’apprendre qu’une bonne partie des américains soutiennent en quelque sorte ces actes de vandalisme…

Une large majorité d’américains affirme que les manifestations pacifiques qui se déroulent à travers toute l’Amérique en lien avec la violence policière contre les Afro-américains sont justifiées (84% le disent) et environ un quart (27%) disent que des manifestations violentes en réponse à la police qui maltraite et parfois tue les Afro-américains sont justifiées. Ces deux statistiques sont plus élevés qu’elles ne l’étaient lorsque des manifestations similaires avaient eu lieu à l’automne 2016. A cette époque, 67% avaient estimé que des manifestations pacifiques étaient justifiées tandis que 14% avaient estimé que des manifestations violentes l’étaient.

Il n’y a pas beaucoup de différence raciale ou partisane quant à savoir si les manifestations pacifiques sont justifiées maintenant, mais les écarts sont plus importants par rapport aux manifestations violentes. Parmi les démocrates, 42% considèrent les manifestations violentes justifiées en réponse à la violence policière contre les Afro-américains, alors que seulement 9% des républicains sont d’accord.

Oui, vous avez bien lu cette dernière phrase.

42%.

L’Amérique, au bord d’une guerre civile ? émeutes, pillages, s’intensifient au cœur même des USA ! Au rythme où l’économie US continue de s’effondrer, attendez-vous à de plus en plus d’émeutes, de pillages et de troubles civils

Malheureusement, beaucoup plus de difficultés économiques vont se multiplier prochainement, et cela ne fera qu’augmenter toutes ces émeutes, tous ces pillages et surtout toute cette violence.

Ce n’est certainement pas la meilleure des périodes humainement parlant, peu importe ce que les investisseurs boursiers semblent penser.

Nous venons d’entrer dans un nouveau chapitre profondément troublant de l’histoire des Etats-Unis, et la vie dans ce pays ne sera plus jamais la même.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Denise Colibri
3 mois plus tôt

Depuis 1970 l’économie est à la baisse

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x