Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
L’économie américaine n’a jamais vécu quelque chose de pareil, sauf lors de la Grande Dépression des années 30 !
 

La récession de 2008 et 2009 a été épouvantable, mais franchement, cela n’avait rien à voir avec ce qu’on vit aujourd’hui. Même si ce nouveau ralentissement économique ne date que de quelques mois, nous constatons déjà des chiffres que nous n’avions pas vus depuis les pires moments lors de la Grande Dépression des années 1930. Plus de 48 millions d’américains ont déposé des nouvelles demandes d’allocation chômage au cours des quinze dernières semaines, plus de 100 000 entreprises ont définitivement fermé et les troubles civils ont transformé bon nombre de nos grandes villes en véritables zones de guerre. Mais toutes les régions du pays n’ont pas été touchées de la même manière. Par exemple, il y a des zones rurales qu’ils n’ont pas vraiment vu beaucoup de cas de Covid-19 où la vie semble ne pas avoir beaucoup changé depuis six mois. En revanche, certaines zones urbaines qui ont été durement impactées par le Covid-19 ont été totalement dévastées sur le plan économique. Par exemple, le New York Times rapporte qu’un million d’emplois ont été perdus à New York et que le taux de chômage oscille autour de 20%

La ville est très hésitante à rouvrir certaines de ses entreprises, avec des salariés qui retournent à leur bureau ou des employés qui retournent derrière leurs caisses enregistreuses, sachant que lundi, New York a commencé une nouvelle phase, qui permet aux services de soins personnels comme les salons manucure et autres loisirs de plein air de reprendre. Malgré cela, le taux de chômage de la ville oscille autour de 20% – un chiffre jamais vu depuis la Grande Dépression.

Nous allons beaucoup utiliser l’expression « depuis la Grande Dépression » dans les mois à venir, car la comparaison est flagrante.

Gerald Celente: « La Plus Grande Dépression de tous les temps vient de commencer ! » Pourquoi nous allons connaître une nouvelle Grande dépression, voire pire…

La peur du Covid-19 va encore plus paralyser l’économie américaine dans un futur proche, et toute cette crainte frappe plus gravement certaines entreprises que d’autres. Mardi, Levi Strauss a annoncé que les ventes avaient baissé de 62% au cours du deuxième trimestre…

Les ventes du fabricant denim Levi Strauss & Co. ont chuté de 62% au cours du deuxième trimestre fiscal, a annoncé mardi la société, car ses ventes en ligne n’étaient pas suffisantes pour compenser la fermeture temporaire de ses magasins pendant environ 10 semaines, en raison de la crise sanitaire.

Si Levi Strauss s’attendait à ce que ces perturbations ne soient qu’un problème temporaire, ils essaieraient probablement de garder tous leurs employés au sein de leur entreprise.

Mais au lieu de cela, ils pensent apparemment que les difficultés économiques vont persister et ont donc décidé de supprimer environ 700 emplois…

Les dirigeants de Levi ont également annoncé qu’ils réduiraient environ 15% de leur main-d’œuvre à l’international, ce qui aurait un impact sur environ 700 emplois, dans le but de réduire les coûts pendant la pandémie du coronavirus. Ils ont déclaré que cette décision devrait générer des économies annualisées de 100 millions de dollars.

Bien sûr, de nombreuses autres entreprises licencient également des salariés en ce moment. 1,427 million d’américains supplémentaires ont déposé des nouvelles demandes d’allocation chômage la semaine dernière, et soyons honnêtes, il s’agit d’un chiffre absolument catastrophique. Avant 2020, la pire semaine de toute l’histoire des Etats-Unis pour les nouvelles demandes d’allocation chômage était en 1982, lorsque 695 000 chômeurs ont déposé des demandes en une seule semaine. Nous assistons donc en ce moment à un tsunami de pertes d’emplois, et même CNN admet que des millions d’emplois perdus ne reviendront jamais plus…

Le rebond concernant les emplois sans précédent au sein de l’économie américaine masque une vérité difficile à accepter : pour des millions de personnes, ces emplois perdus ne reviendront jamais.

« Il est clair que la pandémie cause des dégâts fondamentaux sur le marché de l’emploi », a déclaré Mark Zandi, économiste en chef de Moody’s Analytics. « Beaucoup des emplois perdus ne reviendront pas de sitôt. L’idée que l’économie va revenir à son niveau d’avant la pandémie ne se produira clairement pas. »

Je n’aurais pas pu le dire mieux que ça moi-même.

Etats-Unis: près de 50% de l’ensemble des adultes en âge de travailler sont sans emploi ! USA: Les pertes d’emplois, les faillites et les fermetures de magasins sont à des niveaux apocalyptiques… L’effondrement de l’économie américaine a commencé !

Puisque la plupart des américains vivaient d’un chèque de paie à l’autre avant le déclenchement de cette pandémie, des millions de chômeurs se sont retrouvés dans un besoin désespéré très soudainement. J’ai écrit de nombreux articles sur les queues interminables auxquelles nous avons assistés devant certaines des nombreuses banques alimentaires du pays, et à l’instant, nous venons de voir exactement la même chose ici, en Floride où les gens formaient une queue sur au moins trois kilomètres…

Plus de 700 voitures ont été vues attendant leur tour (banque alimentaire) devant une queue de trois kilomètres en Floride alors que les Etats-Unis doivent faire face un chômage inédit, pratiquement la moitié de la population, sans oublier une envolée spectaculaire de nouveaux cas de coronavirus, ce qui laisse craindre de nouvelles fermetures et donc de nouveaux licenciements.

La directrice adjointe des services de loisirs de Sunrise, Maria Little, qui a été chargée de la distribution de nourriture pour la ville lorsque le coronavirus a frappé les Etats-Unis en mars, a déclaré que son groupe avait servi environ 720 voitures à Miami mercredi.

« Ce n’est pas ce à quoi ressemble une reprise économique. »

En fait, pour certains secteurs de l’économie, les chiffres s’aggravent rapidement. Par exemple, vérifiez simplement ce que CNBC rapporte…

Le mois dernier, les défaillances dans les titres adossés à des créances hypothécaires commerciales ont connu leur plus forte hausse sur un mois depuis que Fitch Ratings a commencé à compiler ses données et ce, sur une échelle de près de 16 ans.

Le taux de défaillances a atteint 3,59% en juin, une augmentation par rapport à 1,46% en mai. Les nouveaux impayés ont totalisé 10,8 milliards de dollars en juin, portant le total des impayés à 17,2 milliards de dollars.

Et Fitch Ratings prévient que ces chiffres vont se détériorer dans les mois à venir.

Et ceci n’est que le début. Les analystes de Fitch prévoient que l’impact de la pandémie de coronavirus conduira le taux de défaillance entre 8,25% et 8,75% d’ici la fin du troisième trimestre de cette année.

J’ai déjà dit ce genre de choses, mais je vous assure, je le redirai…

Nous sommes au bord de la plus grande crise des hypothèques commerciales de l’histoire des Etats-Unis.

D’innombrables restaurants et détaillants accusent un retard dans le paiement de leur loyer et, par conséquent, de nombreux propriétaires d’immeubles commerciaux éprouvent de plus en plus de difficultés à effectuer leurs paiements hypothécaires.

Les dominos commencent à tomber, et cela va devenir vraiment, vraiment incontrôlable à l’approche de 2021 et au-delà.

Bien sûr, la même chose pourrait être dite concernant l’économie américaine dans son ensemble.

Je sais que je n’ai pas écrit d’articles aussi souvent ces dernières semaines, et c’est parce que je termine mon nouveau livre en ce moment. J’ai presque fini cet ouvrage mais je peux vous garantir dès maintenant que je n’ai jamais écrit des choses aussi importantes jusqu’à aujourd’hui.

Nous sommes au bord du chapitre le plus chaotique de toute l’histoire américaine, et le simple fait de voir l’effondrement de l’économie, je pense qu’il s’agira seulement d’un des éléments de ce tsunami financier et social auquel nous allons devoir faire face.

Veuillez donc utiliser ces mois d’été pour vous préparer à ce qui vous attend, car même si la situation économique et sociale des Etats-Unis est très mauvaise en ce moment, la vérité est que nous n’avons connu jusqu’à présent seulement que quelques bribes d’un carnage mondial.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
RachSo
24 jours plus tôt

Ah mince.
Parce que la suite de la crise des années 30, pour très faire court, c’est la monté du n… https://t.co/NjVkCI3r42

bigmac29
bigmac29
24 jours plus tôt
Reply to  RachSo

Mais avant tout cela en Autriche-Hongrie au cours de l’année 1931 : Faillite de l’établissement financier appelé « Credit-Anstalt », propriété de la famille Rothschild.

  Selon Jovanovic, pas mal de monde y laissera des plumes et naîtront ainsi de vifs ressentiments…
 

Last edited 24 jours plus tôt by bigmac29
2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x