Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Des températures record, des files d’attente interminables et d’énormes pénuries vont mettre à l’épreuve la patience des américains cet été

Ce sera un été long et très chaud et aucun de nous ne l’oubliera de sitôt. A l’approche de cette année, nous savions que les tensions sociétales seraient élevées car 2020 est une année électorale. Beaucoup de personnes sont convaincues qu’il s’agit de l’élection la plus importante de l’histoire américaine moderne, et je m’attends à ce qu’il y ait des surprises extrêmement choquantes au fur et à mesure que l’on se rapprochera du mois de novembre. Pendant ce temps, le nombre de cas confirmés de Covid-19 continue d’atteindre de nouveaux sommets, et les restrictions que les autorités ont instituées pour lutter contre cette pandémie ont créé un énorme contrecoup. Tant de personnes paniquent face au Covid-19, et malheureusement, il semble que cette crise ne va pas disparaître de sitôt. Bien sûr, les troubles civils qui ont éclaté à la suite de la mort tragique de George Floyd ont porté les tensions sociales à un niveau jamais atteint jusqu’ici. Il y a eu des émeutes, des pillages et de la violence partout dans le pays, et on sait tous qu’à tout instant, un véritable carnage pourrait se produire.

Donc, dire que l’humeur des américains est plus que fragile en ce moment serait un euphémisme majeur. Je n’avais encore jamais vu autant de colère et de frustration dans ce pays de toute ma vie, des dizaines de millions d’américains ont déjà perdu leur emploi et beaucoup de gens ne sont même en mesure de payer leurs factures les plus élémentaires à ce stade. En fait, un sondage récent a révélé que près d’un tiers de tous les américains n’ont même pas effectué le paiement complet de leur loyer pour le mois de juillet…

Alors que les retombées économiques de la pandémie de coronavirus se poursuivent, près d’un tiers des ménages américains, soit 32% n’ont pas encore payé l’intégralité de leur logement pour juillet, selon un sondage réalisé par « Apartment List », une plateforme de location en ligne.

Et maintenant, en plus de tout le reste, voici qu’il va y avoir le problème de la canicule

Dimanche, des températures élevées dépassaient les 37 degrés C. dans toute la moitié ouest du pays…

Les alertes de chaleur sont en vigueur de la Californie à l’Alabama, car les températures élevées seront de 10 à 15 degrés supérieures à la moyenne ce dimanche.

Las Vegas, Phoenix et Tucson verront tous des températures élevées d’au moins 43 degrés Celsius, et tous les trois sont susceptibles de battre leurs records de températures quotidiennes. Au Texas, des villes comme Dallas, San Antonio et lubbock vont toutes voir des températures dépasser les 37 degrés Celsius.

Malheureusement, dimanche n’est que le début. Un dôme de chaleur s’est formé au milieu du pays, ce qui signifie probablement des températures élevées de 32 degrés Celsius ou plus encore sur environ 80% du continent américain concernant les prochaines semaines…

Toutes les conditions sont réunies pour qu’une énorme crise éclate aux Etats-Unis. Au-dessus de nos têtes, un dôme de chaleur à haute pression pourrait avoir un sévère impact sur 80% du continent américain avec des températures supérieures à 32 degrés Celsius au cours des prochaines semaines. Cela arrive lors d’un été où le Covid-19 a contraint les gens à rester chez eux, et beaucoup d’entre eux, n’ont pas d’air conditionné – et le chômage de masse peut signifier que certains de ces résidents avec des climatiseurs n’auront pas les moyens de les faire fonctionner.

Inutile de dire que cela ne vient pas au bon moment. Les taux de criminalité montent en flèche et les rues dans bon nombre de grandes villes, ressemblent déjà à des zones de guerre.

Fête des pères à Chicago: 9 morts, 56 blessés et une balle dans le dos dans un gamin de 3 ans… Plus d’un tiers des américains pensent qu’une guerre civile est probable

Et pendant ces mois d’été très chaud, de nombreux américains devront attendre dans des files excessivement longues pour différentes raisons. J’ai écrit de nombreux articles sur des queues interminables que nous avions vues devant des banques alimentaires à travers le pays, et également sur d’autres files d’attente extrêmement longues afin d’effectuer des tests pour le covid-19…

Dans le Vermont et dans l’Arizona, il y a de très longues files d’attente de plusieurs kilomètres pour accéder aux banques alimentaires. Sur des sites d’essais en Floride, certains automobilistes se présentent avec des réservoirs pleins d’essence afin de pouvoir garder la climatisation en marche toute la journée. Les voyages en Europe sont suspendus, l’Amérique est en attente de voir la réouverture des frontières des autres pays avant d’en faire de même. Le secteur de l’électronique est lui aussi à l’arrêt: avec 11% de chômeurs dans ce secteur, les personnes qui demandent des prestations sociales signalent des écrans d’ordinateur qui restent figés et des connexions téléphoniques qui coupent de manière brutale. Parfois, après avoir attendu pendant des heures, la seule récompense est de simplement comprendre qu’il faudra réessayer le lendemain.

Je ne pouvais pas imaginer attendre toute une journée pour me faire tester par rapport au Covid-19, mais apparemment, il y a des beaucoup de gens qui sont prêts à tout, pour se faire tester et ne se plaignent jamais.

En plus du reste, une large gamme de produits devient de plus en plus rare dans nos épiceries et supermarchés locaux.

Ce n’est pas encore une crise nationale majeure, mais vous avez peut-être remarqué que votre épicerie locale a beaucoup de difficultés à garder certains produits en stock par rapport à d’habitude. Cela se produit parce que le Covid-19 et le ralentissement économique qui l’accompagne ont créé de graves problèmes sur de nombreuses chaînes d’approvisionnement essentielles.

Tony Koretz est l’hôte de « A Minute To Midnight », et c’est aussi un très bon gars que je connais personnellement. Il y a quelques jours à peine, il a reçu un e-mail d’un expert de la chaîne d’approvisionnement d’une grande chaîne d’épicerie, et ce que cet expert a commencé à partager est extrêmement effrayant. Ce qui suit provient d’un court extrait tiré de cet e-mail…

La satisfaction de la demande des magasins – qui est un indicateur de la demande réelle des consommateurs – des entrepôts centraux appartenant à l’entreprise a régulièrement diminué ses réserves de produits au cours des 4 derniers mois ; d’un taux d’exécution de 98% avant le covid-19 à 58% hier. Le point clé : déclin constant ; oui quelques baisses de temps en temps, mais déclin global et constant, ça je peux le confirmer.

Ce qui impacte, c’est la présentation des étagères et des rayons ; par exemple : avons-nous du papier hygiénique, des pâtes, de la sauce tomate, du riz et des nouilles, etc… ? Vous verrez également des nouvelles marques peu connues venir subitement substituer un produit, mais cela ne sera qu’un arrêt temporaire, car ce sont des fournisseurs de 2ième et 3ième rangs qui ne peuvent pas transporter autant de marchandises par rapport au poids qu’ils avaient prévu au départ de la livraison…Mais il faut bien comprendre que ces fournitures disparaîtront aussi au cours des trois à six prochains mois (sans parler de l’effet de l’absentéisme dans leurs propres rangs, conduisant à une incapacité à produire lesdits produits de 2ième / 3ième niveau)…

Il y a également une tendance à voir moins de choix de produits ; par exemple, nous n’avons que trois sortes de sauces tomate à mettre sur les étagères contrairement aux quinze que nous avions avant la pandémie de covid-19.

Pour les personnes de l’industrie, c’est ce qu’on appelle la présentation et le niveau de service du magasin ; les niveaux de service de certains produits les plus durement impactés sont proches de 10% au mieux, avec une moyenne de 70% sur l’ensemble des magasins / produits lorsque vous découpez du papier hygiénique, des serviettes en papier, des lingettes pour bébé, des lingettes désinfectantes ; comparativement pendant les niveaux de service avant la pandémie de Covid-19, les niveaux de services étaient à 90% pour tous les produits…

Les facteurs contributifs supplémentaires : en plus de la diminution du nombre de fournisseurs, nous constatons également un absentéisme de plus en plus dans nos entrepôts en raison de cas confirmés de Covid-19, de peur et d’épuisement.

Vous pouvez lire le reste de cet e-mail ici. Bien sûr, aucune de ces informations ne devrait nous surprendre, car il est évident que les épiceries ont du mal à garder leurs étagères bien remplies tout en ayant des réserves. Mais obtenir ce genre d’informations privilégiées nous aide à comprendre exactement pourquoi cela se produit.

Si vous prévoyez que la fin de cette année et le début de l’année prochaine seront chaotiques, les deux prochains mois seront votre meilleure chance de faire le plein de produits essentiels.

Ma suggestion serait de profiter de cette opportunité pendant que vous le pouvez encore.

L’Amérique est entrée dans un période de grands bouleversements, et une grande partie du peuple américain ne sera tout simplement pas en mesure de gérer le carnage effroyable qui nous attend très prochainement.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin= »2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Emon
Emon
4 mois plus tôt

Je pense que cette année on risque de voir l’hiver arriver beaucoup plus tôt que prévu (la planète Terre est en train d’agoniser…)… Tout l’Amérique du Sud va être gelée, le gel s’étendra jusqu’à l’Est de l’Afrique et atteindra même le Sud de la France. Tous ces putains de pays de dictateur vont être gelés. Imaginez que vous êtes une cellule d’un être vivant sirotant un pastis à une terrasse ensoleillée et soudainement il crève d’une attaque cardiaque, croyez-moi qu’à l’intérieur de cet être désormais mort on passe vite du chaud au froid… 2020 ne sera certainement pas comme les… Read more »

Pipo
Pipo
4 mois plus tôt

Il me parait quand meme evident qu’avec les entreprises qui vont fermer quand les aides seront supprimees, il va y avoir une baisse de la production, donc baisse de l’offre, donc augmentation des prix, et cela independemment d’eventuelles penuries a venir, donc un petit stock de tout ce qui semble essentiel, ne serait-ce que pour passer un peu entre les mailles du filet de l’inflation, me parait indispensable.

Michael Lbss
4 mois plus tôt

j’habite à Phoenix depuis 6 ans et 43°C, c’est habituel ,rien de nouveau et pas de quoi s’émouvoir. On a eu 50° il y a 3 ans !! On est encore loin des records en durée de 2013 !!!

Bonnes nouvelles pour le Bitcoin
Bonnes nouvelles pour le Bitcoin
4 mois plus tôt
Reply to  Michael Lbss

J’allais dire la même chose.
B&B devient de plus en plus inutile.

beverly
beverly
4 mois plus tôt

Il ont l’habitude de toujours avoir eu tout en grande quantité et rarement à se priver ou reduire leurs train de vies. A acheter pour le paraitre tout et n’importe quoià n’importe quel moment une vraie fourmiliere. On voit bien que ce pays est l’exemple parfait que la surconsommation est nefaste en tout point.

Babar
Babar
4 mois plus tôt

Faire le plein d’essence pour faire tourner le CV climatiseur de la bagnole,…. c’est une bonne idée pour lutter contre le réchauffement climatique !!!

mOI
mOI
4 mois plus tôt

« par exemple, nous n’avons que trois sortes de sauces tomate à mettre sur les étagères contrairement aux quinze que nous avions avant la pandémie de covid-19. »
.Et c est pas assez ?
Le capitalisme rend fou !

beverly
beverly
4 mois plus tôt
Reply to  mOI

Quand on voit certains qui se battent pour du PQ ou du nutella faut pas s’etonner.

8
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x