Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La reprise US stagne alors que la 2nde vague du Covid-19 menace de déclencher une récession en double creux… Ca rappelle 1929 !!
 

L’économie américaine est au point mort alors que la pandémie du virus redémarre de plus belle. Les données en temps réel montrent un ralentissement de la fréquentation des consommateurs, de la clientèle des restaurants, des revenus discrétionnaires et de l’activité économique globale et en même temps, les cas confirmés de Covid-19 augmentent dans 38 états.

Les Etats-Unis ont signalé vendredi leur plus forte augmentation de tests positifs sur une journée, avec plus de 67 000 nouveaux cas confirmés. Six états (l’Arizona, la Californie, le Colorado, la Floride, le Michigan et le Texas) ont vu une augmentation du nombre de cas au cours du mois dernier – les gouverneurs de ces états annulent leurs projets de réouverture, avec 15 autres états qui suspendent également les leurs.

En plus de l’augmentation des cas, le nombre de décès aux Etats-Unis a augmenté la semaine dernière pour la première fois depuis des mois, alors que les hôpitaux dans le sud et dans les états côtiers sont plein de patients atteints du virus. Le pays a signalé 4 200 décès au cours des sept derniers jours. Les hospitalisations liées au virus ont atteint des niveaux jamais vus depuis le mois de mai, un signe inquiétant pour les états durement impactés, ce qui laisse penser que la tendance va s’aggraver jusqu’en juillet.

La réémergence des cas de virus a forcé les gouverneurs à suspendre ou à inverser tous les projets de réouverture, à bloquer toute activité économique et à envisager plutôt une éventuelle reprise économique en forme de « U » voire même en forme de « L ». En outre, une falaise budgétaire imminente risque de faire chuter la consommation, car plus de 25% de l’ensemble des revenus personnels dépendent des aides directes du gouvernement.

Grace à « Capital Economics » qui a compilé un éventail de données très pratiques des indicateurs américains en temps réel, nous pouvons voir toute l’ampleur du ralentissement de la reprise.

La clientèle habituelle des restaurants et des centres commerciaux n’est pas prête à retrouver ses niveaux d’avant coronavirus, car on peut affirmer aujourd’hui que toute tentative de rebond a échoué fin juin. Le fréquentation des clients qui s’intéressent plus aux voitures ou aux détaillants de grandes surfaces est presque revenu à des niveaux du mois de janvier, mais a atteint un plateau.

Le fréquentation des restaurants (mesuré en % personnes sur une année) s’est à nouveau effondrée sans qu’il y ait eu de reprise en juin, et chute à nouveau en juillet.

La consommation discrétionnaire (en % sur une année) montre que la désertion se poursuit pour les voyages en avion, les restaurants et la fréquentation des hôtels.

L’indice économique hebdomadaire de la Fed de New York ne partage pas du tout l’analyse d’une reprise économique en forme de « V » que l’administration Trump vante pourtant régulièrement sur twitter.

Cette non reprise devrait faire pression sur les employeurs qui seront contraints de licencier à nouveau, bon nombre de leurs salariés. Les américains resteront à nouveau chez eux cet été et ne voyageront pas car la récession provoquée par le virus a ruiné leurs situations financières.

Il devient évident que le virus et / ou l’émergence de cas confirmés peuvent influencer la forme que prendra la reprise économique, si elle venait à voir le jour… Les dégâts causés par la récession sont généralisés, avec des pertes d’emplois permanentes et de profondes cicatrices qui représenteront autant de freins à cette soi-disant reprise.

Voici Gary Shilling, président de A. Gary Shilling and Co., méfiez-vous des actions sur les marchés, car les investisseurs sont en train de se rendre compte que la forme de la reprise économique est plutôt un « L » désormais.

« Je pense que nous allons voir une chute considérable des marchés et cela nous rappellera beaucoup ce qui s’est passé dans les années 1930, où les gens ont vraiment perçu l’ampleur de cette récession et combien les perturbations avaient étaient compliquées à vivre, mais surtout le temps qu’il a fallu pour se remettre », a déclaré Shilling.

Shilling a déclaré que le rebond actuel du marché boursier à partir des points bas du mois de mars ressemble à la baisse initiale puis au rebond de 1929 – et nous savons tous ce qui s’est passé ensuite…

L’administration de la Fed et celle de Trump feraient mieux de déclencher une nouvelle série de MMT (Modern Monetary Theory) sinon, une récession à double creux va arriver vers la seconde moitié de l’année.

D’ici 6 semaines, l’Amérique va sombrer dans un immense désespoir économique. L’économie américaine n’a jamais vécu quelque chose de pareil, sauf lors de la Grande Dépression des années 30 !

Afin de vous faire une meilleure idée de ce qu’on appelle une reprise en double creux via les données qui nous sont communiquées en temps réel, voici les dernières tendances des dépenses des cartes de crédit et des débits qui nous proviennent de la Bank of America.

Source: zerohedge

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cyril Bokit
24 jours plus tôt

Tourné la phrase dans l’autre sens ! Svp.

Pascal Laurent Lesauvage
24 jours plus tôt

situation réelle de l”économie américaine
la faillite et le retour des année 30

M A R C E L
M A R C E L
24 jours plus tôt

Médias mainstream effrayés par la perspective d’un front anti-Soros ; « Les organisations qui dépendent de George Soros travaillent infatigablement à transporter les migrants en Europe par centaines de milliers. » Ou plus récemment face à la Cour européenne des Droits de l’Homme : « C’est une collusion de trafiquants d’êtres humains, de bureaucrates bruxellois et d’organisations qui travaillent en Hongrie financées par des fonds étrangers. Appelons un chat un chat : c’est George Soros qui les finance. »

Erwinn Schrodinguer
24 jours plus tôt

1929 … En pire

beverly
beverly
24 jours plus tôt

Pour info Melania Trump porte le masque et pousse les gens a en porter donc chacun se fera son opinion. Alors vrai virus faux virus ? Trump contre le deep state ou avec le deep state depuis toujours ? faites vos jeux!
Quand j’aurai un peu de temps j’irai m’amuser à lire la réaction des suiveurs q anon ça doit être épique.
En tout cas l’effondrement arrive bel et bien et nous embarquera tous.

5
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x