Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Allons-nous assister à la pire crise de toute l’histoire des Etats-Unis après le 3 novembre ?

En ce moment, c’est un peu comme le calme avant la tempête. De nombreux partisans de Biden pensent qu’une victoire de Trump serait littéralement la pire chose qui puisse arriver aux Etats-Unis, mais pour le moment, la plupart d’entre eux sont assez convaincus que Biden gagnera. De même, de nombreux partisans de Trump sont absolument convaincus que nous plongerons dans un abîme socialiste effroyable si Biden devient président, mais pour l’instant, ils pensent tous que les sondages sont erronés et que Trump remportera une deuxième victoire d’affilée en novembre. Donc, à un peu plus d’une semaine avant le jour du scrutin, la plupart des américains qui sont très impliqués en politique sont plutôt calmes parce qu’ils tous très optimistes quant à l’issue de ces élections par rapport à leur candidat.

Mais je peux vous dire que cela va bientôt changer, et des dizaines de millions d’américains vont simultanément craquer émotionnellement sous vos yeux.

Je pense que presque tout le monde se rend compte que cette crise sociale va prendre énormément d’ampleur. C’est juste que la plupart de ceux qui s’intéressent réellement à la politique s’attendent à une crise extrêmement grave qui sera déclenchée par les perdants, quelque soit le vainqueur de ces élections.

A ce stade, même Facebook se prépare au pire. En fait, ils s’apprêtent même à mettre en œuvre des mesures d’urgence généralement réservées aux pays les plus à risque… »

Alors que les Etats-Unis se préparent à des troubles civils liés aux élections le mois prochain, les dirigeants de Facebook mettent en œuvre des mesures d’urgence réservées aux pays à risque dans un effort logique avec un esprit d’entreprise qui essaye de calmer les ardeurs des plus virulents.

Le Wall Street Journal a rapporté dimanche que le géant des réseaux sociaux prévoyait de limiter la diffusion de contenus virals et d’abaisser le seuil de suppressions des messages potentiellement incendiaires à l’aide d’outils internes précédemment déployés au Sri Lanka et au Myanmar.

Alors, à quoi ressembleraient ces mesures d’urgence ? Eh bien, cela pourrait même inclure la manipulation de votre fil d’actualité pour modifier le type de contenu que vous êtes autorisé à voir…

Facebook a un certain nombre d’options que les responsables pourraient prendre, comme ralentir la diffusion du contenu viral et abaisser la barre pour supprimer les messages potentiellement incendiaires et peaufiner le fil d’actualité pour changer les types de contenu que les utilisateurs voient, a rapporté le Wall Street Journal.

Bien sûr, Facebook manipule déjà nos flux d’actualités depuis très longtemps, mais nous développerons ce sujet très pertinent une prochaine fois dans un autre article.

Personnellement, je déteste complètement toute la censure exercée par les réseaux sociaux, ou les médias mainstream d’ailleurs, et je ne suis pas du tout surpris d’apprendre qu’ils se préparent à aller encore plus loin dans cette stratégie.

Selon Facebook, ces nouvelles mesures d’urgence seront mises en œuvre en cas de violence électorale…

Cependant, l’ensemble de tous les réseaux sociaux ne prévoit pas de mettre en place ces restrictions qu’en cas de violences liées aux élections (ce dont beaucoup d’autres craignent et s’y préparent déjà). Cependant, lors d’une réunion du personnel, le PDG Mark Zuckerberg a déclaré qu’une victoire décisive d’un des deux candidats pourrait être utile pour la clarté et pour ne pas avoir de violence ou de troubles civils après les élections, ce qui réduirait le besoin de Facebook d’intervenir.

Compte tenu du fait que nous assistons presque constamment à des violences liées aux élections, je dirais qu’il y a de bonnes chances que Facebook procède réellement à ces mesures d’urgence.

Pendant ce temps, la Washington Post est également profondément préoccupé par ce que cette élection pourrait faire à l’Amérique. Dans un article très long qu’ils viennent de publier, ils ont évoqué l’idée que les deux parties sont convaincues que des erreurs liées au résultat entraîneront un véritable désastre…

Une semaine avant que les américains ne fassent leur choix, il est plus qu’inquiétant de voir à quel point cette élection présidentielle transpire le désespoir. Pour presque toutes les générations, les politiciens considèrent certaines élections comme étant les plus importantes de leur époque. Mais les élections de 2020 se déroulent dans une ambiance générale morose et même historique – sans espoir particulier – sachant que tout le monde considère que les erreurs liées au résultat entraîneront automatiquement un sacré désastre.

« Je n’ai jamais rien vu de tel », a déclaré Franck Luntz, un consultant politique républicain qui a convoqué des groupes de discussion d’électeurs indécis pendant sept cycles présidentiels. « Même les personnes les plus équilibrées et traditionnelles parlent de cette élection dans un langage plus explosif et cataclysmique que tout ce que je n’ai jamais entendu auparavant ».

Les émotions étaient certes extrêmement vives en 2016, mais je peux vous dire qu’en 2020, je n’avais encore jamais vu ça !

La plupart des démocrates croient que Trump et ses partisans sont profondément mauvais, et en face, ils pensent exactement la même chose de leurs rivaux, je veux parler de Biden et des siens.

Et bien sûr, il y en a aussi beaucoup qui sont absolument convaincus que leurs adversaires sont tous des pourris.

Gerald Celente: “Regardez à quel point la vie des américains est ébranlée…” Dépassés par la peur, les américains fuient les grandes villes avant le jour du scrutin: les autorités se préparent à une Violence Extrême !

Quand vous avez un pays aussi profondément divisé, comment voulez-vous qu’une seule personne parvienne à rassembler la majeure partie de la population sous une certaine forme d’unité ?

On nous a dit qu’une maison à ce point divisée allait très certainement s’écrouler, et à ce stade, il est triste de constater que toutes nos divisions nous ont amenées au bord de l’effondrement national. Voici plus de détails sur ce sujet dans la Washington Post…

Mais maintenant, l’inquiétude à droite est de voir Biden, le démocrate gagner les élections, ce qui plongerait la pays dans un socialisme catastrophique, et la peur à gauche, est d’imaginer la victoire de Trump avec une orientation carrément totalitariste, bref, vers un désastre démocratique – l’idée que si l’autre camp gagne, on est obligés de partir en guerre », a déclaré Peter Stearn, un historien spécialiste dans les émotions de l’Université George Mason.

« Les deux parties se considèrent non pas comme des opposants, mais comme des fous à lier », a-t-il déclaré. « Et cela se produit lorsque la confiance dans les institutions s’est effondrée et que chaque groupe choisit de ne pas vivre à proximité les uns des autres. Il semble qu’il n’y ait aucun terrain d’entente. »

Mais comme je l’ai souligné au début de cet article, pour l’instant les deux parties sont relativement calmes car chacun d’entre eux pense qu’il va finir par gagner.

En 2016, les grands sondages nationaux s’étaient totalement trompés et Trump a remporté une victoire serrée alors que les médias mainstream maintenaient sans même hésiter qu’Hillary Clinton allait gagner les élections.

Et encore une fois cette année, des données nous donnent des indications selon lesquelles les sondages nationaux serraient erronés et que Trump fasse peut-être significativement mieux que ce que les médias mainstream ne nous le disent.

D’un autre côté, Hillary Clinton n’a jamais approché la barre des 50% dans la plupart des sondages nationaux en 2016, et Joe Biden a constamment été au-dessus de ce niveau ces dernières semaines. Les agents démocrates voudraient nous faire croire que cela indique qu’il y a beaucoup moins d’électeurs indécis cette fois-ci.

Je suppose que nous devrons simplement attendre que les vrais résultats commencent à tomber pour voir qui avait raison et qui avait tort.

Parce qu’il y a beaucoup d’américains qui votent par courrier, il faudra beaucoup plus de temps que d’habitude pour compter l’ensemble des votes et ce sera très serré dans un certain nombre d’états clés. Du coups, cela pourrait prendre des semaines avant que nous connaissions le vainqueur officiel.

Une fois que le prochain candidat gagnant sera enfin déclaré, il y aura des dizaines de millions d’américains qui souffriront considérablement.

Lorsque toutes ces personnes qui auront été profondément blessées commenceront à se déchaîner, il vaudra mieux prendre le large.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
mOi
mOi
1 mois plus tôt

Et si vous attendiez quelques jours plut$ot que de partir en conjectures pitoresques ?

Emma Grimaud
1 mois plus tôt

C’est déjà arrivé.,

Emon
Emon
1 mois plus tôt

J’ai déjà vu l’effet que produit un manque soudain d’argent sur des gens qui sont dans le pouvoir grâce à l’argent : ils vivent un stress intense et sont désemparés (un état de grande désespérance). Une armée prête pour l’Elite. Du pain béni pour Donald Trump s’il veut emmener les nationalistes à la guerre en dehors des USA (au Moyen Orient).

Tournesol
Tournesol
1 mois plus tôt
Reply to  Emon

Gné ?  

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x