Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Les 11 cadeaux empoisonnés de Barack OBAMA à Donald TRUMP

donald-trump-and-barack-obama-talking-in-the-oval-office-public-domainCe serait une grave erreur que de sous-estimer la somme des dommages causée à l’économie américaine au cours des huit dernières années.

Dans cet article, je vais partager avec vous quelques chiffres économiques qui sont extrêmement inquiétants. N’importe quelle personne qui regarde ces chiffres froidement et honnêtement, devrait être en mesure de comprendre que l’économie américaine se trouve dans un état lamentable. Malheureusement, la manière dont nous voyons les choses est souvent obscurcie du fait de nos opinions politiques. Jusqu’à l’élection, les démocrates étaient beaucoup plus susceptibles de croire que l’économie s’était améliorée que les républicains, mais maintenant ce sentiment est en train de se renverser complètement. Selon Gallup, alors que seulement 16 % des républicains pensait que l’économie allait mieux avant l’élection américaine, ce pourcentage a soudainement grimpé à 49 % après que Donald Trump ait remporté l’élection. Le pourcentage des démocrates qui pensent que l’économie se porte mieux a baissé, passant de 61 % à 46 % juste après l’élection. Voici quelques détails supplémentaires provenant du site Gallup

Olivier Delamarche: “Malheureusement, Donald Trump ou pas, la situation actuelle est irréversible”

La semaine dernière, après que Donald Trump ait remporté l’élection américaine, les républicains et indépendants de tendances républicaines avaient une vision beaucoup plus optimiste quant aux perspectives de l’économie américaine qu’avant l’élection. Seulement 16% des républicains expliquaient que l’économie allait mieux la semaine qui avait précédé l’élection, et 81% disaient que la situation économique ne faisait que se détériorer. Mais depuis l’élection, 49% disent que l’économie se porte de mieux en mieux, et 44% pense que la situation se détériore.

A l’inverse, la confiance chez les démocrates et indépendants de tendances démocrates a baissé puisqu’ils pensent que l’économie s’est détériorée après l’élection. Avant l’élection, 61% des démocrates expliquaient que l’économie allait mieux, et 35% disaient qu’elle se détériorait. Maintenant, le sentiment quant à la situation économique s’est équilibré chez les démocrates, avec 46% qui disent que l’économie va mieux, et 47% qui expliquent qu’elle se détériore.

La vérité, bien entendu, c’est que le résultat de l’élection n’a absolument rien changé quant aux perspectives de l’économie américaine.

Nous faisons face à des problèmes économiques sans précédent, et voici ci-dessous, les 11 cadeaux empoisonnés que Donald Trump va hériter de Barack Obama…

# 1Près de 7 Américains sur 10 ont moins de 1000 dollars d’économies. Cela signifie que plus des 2/3 des américains vivent d’un chèque de paie à l’autre actuellement.

# 2Reuters rapporte que les investisseurs américains devraient perdre “des milliards” de dollars avec les centres commerciaux étant donné que l’effondrement du commerce de détail s’aggrave actuellement aux Etats-Unis.

# 3 – Les défaillances sur les cartes de crédit n’ont jamais été aussi élevées depuis 2012.

# 4 – Environ 35 % des américains affichent d’importants problèmes de recouvrement avec des délais qui dépassent au moins 180 jours, soit plus de 6 mois.

# 5Le taux d’accession à la propriété vient d’atteindre son plus faible niveau jamais enregistré. Il a baissé huit années consécutives et stagne maintenant près d’un plus bas de 50 ans.

# 6 – Croyez le ou pas, mais aujourd’hui, le nombre total de fonctionnaires aux Etats-Unis dépasse le nombre d’employés du secteur manufacturier de près de 10 millions.

# 7 – Le nombre de sans-abri à New-York( La ville de Donald Trump) vient d’atteindre « un niveau record » le week-end dernier, et le nombre de familles vivant en permanence dans des refuges pour sans-abri a bondi de 60 % au cours des cinq dernières années.

# 8Croulant sous les dettes, près de 20% des jeunes adultes américains vivent chez leurs parents ou grands-parents.

# 9 – le montant total de la dette des ménages aux États-Unis atteint maintenant ce montant astronomique de 12.300 milliards de dollars.

# 10 – Il n’y a pas que la dette publique américaine qui n’arrête pas d’augmenter de façon massive (près de 20.000 milliards aujourd’hui). La dette totale des entreprises américaines a presque doublé depuis la fin de l’année 2007.

# 11 – Lorsque Barack Obama était arrivé à la Maison Blanche en Janvier 2008, la dette publique américaine se situait à 10.600 milliards de dollars, et aujourd’hui elle est de 19.897.150.970.886,87 milliards de dollars.

Bien qu’il ait réussi à doubler la dette publique américaine au cours de ses huit années à la Maison Blanche (Au cours de ses 2 mandats, il aura créé plus de dette publique que tous les présidents réunis depuis George Washington en 1789), Barack Obama est en passe de devenir le seul président de toute l’histoire des États-Unis à n’avoir jamais fait progresser le Pib américain de plus de 3% sur une année et ce durant ces deux mandats, soit 8 ans.

Est-ce que Donald Trump sera en mesure de résoudre tous ces problèmes assez rapidement ?

Tout comme lorsque George W. Bush avait été élu, les républicains passent par une phase d’optimisme actuellement.

Et en 2017, les républicains auront le contrôle du Sénat et de la Chambre des députés en plus du contrôle de la Maison Blanche.

Mais cela signifie t-il qu’ils arriveront à faire tout ce qu’ils souhaitent ?

Maintenant, nous allons examiner ce qui n’avait pas été fait la dernière fois que les républicains avaient été dans cette position. L’extrait qui suit provient d’un article de l’auteur Devvy Kidd


Les républicains avaient eu le contrôle des deux chambres du Congrès une partie du temps lors des 2 mandats de Bush Junior. Avaient-ils pour autant fermé nos frontières ? NON.

Avaient-ils adopter une loi pour arrêter et expulser des millions de clandestins, menteurs, tricheurs et voleurs? NON. (Lisez, s’il vous plaît cet article: Comment expulser des millions d’illégaux ?)

Avaient-ils mis fin à ces milliards de dollars utilisés dans des dépenses inconstitutionnelles ? NON.

S’étaient-ils débarrassés de l’un des décrets inconstitutionnels de Clinton ? D’un ou deux mais sinon ils nous avaient laissé le reste.

S’étaient-ils débarrassés du secrétariat à la Santé et aux Services sociaux (HHS),  du ministère de l’éducation et de l’Agence pour la protection de l’environnement (EPA)? NON.

Avaient-ils mis fin à l’aide étrangère inconstitutionnelle ? NON.

Avaient-ils mis fin aux dépenses inconstitutionnelles liées au planning familial ? NON. Le congrès s’endette davantage en continuant d’utiliser l’argent emprunté.

Avaient-ils mis fin aux dépenses inconstitutionnelles liées au gigantesque canular sur le réchauffement ou le changement climatique mondial? NON. Trump: La gauche vient de perdre la guerre contre le changement climatique.

Est-ce que Bush, Jr., nous avait fait sortir de tous les traités commerciaux qui détruisent les emplois américains ? NON.

Avaient-ils lutté efficacement contre les visas qui font venir des dizaines de milliers de travailleurs étrangers pendant que les américains font la queue dans les longues files de chômeurs ? NON.

Avaient-ils mis fin à ces règlements du gouvernement fédéral qui étranglent de plus en plus les entreprises américaines? NON.

Avaient-ils destitué un seul juge militant pour détruire notre démocratie et nos libertés ? NON.

Le congrès était contrôlé par les républicains avec un républicain à la Maison Blanche et ils n’ont pratiquement rien fait pour restaurer l’Amérique vers une république constitutionnelle et des dépenses constitutionnel.


Alors, est-ce que les choses seront différentes sous une administration Trump ?

Nous verrons bien.

De toute manière, il y aura une énorme pression afin de maintenir le statu quo et ce dans de nombreux cas, parce que le processus permettant de régler les problèmes aggraverait la situation à court terme.

La dette publique en est le parfait exemple. Comme je l’ai expliqué hier, la seule raison pour laquelle nous sommes en mesure de profiter d’un tel confort de vie actuellement aux Etats-Unis, c’est parce que nous avons été en mesure d’emprunter des milliers et des milliers de milliards de dollars au reste du monde à des taux d’intérêt extrêmement bas.

Si le gouvernement fédéral se mettait à ne dépenser que l’argent récolté à travers les impôts, notre niveau de vie commencerait immédiatement à s’effondrer.

Nous consommons beaucoup plus de richesses que nous n’en produisons, et la seule raison pour laquelle nous arrivons à maintenir cet état, c’est parce que nous empruntons des sommes pharaoniques.

Soit Donald Trump continuera à emprunter de l’argent de manière irresponsable, soit nous allons entrer dans une crise économique majeure.

C’est aussi simple que cela.

Mais lorsque nos politiciens empruntent de l’argent, cela revient à détruire littéralement l’avenir de ce pays qu’est l’Amérique. Donc le choix est soit une douleur à court terme ou une plus grande douleur à long terme.

Il y a un moyen de s’en sortir, et cela implique la fermeture de la Réserve fédérale et d’aller vers une forme d’argent libre de dette.

Et malheureusement, ce n’est pas encore quelque chose qui soit sur l’écran radar de Donald Trump pour l’instant.

Peu importe qui a gagné l’élection, le prochain président sera confronté à des réalités économiques extrêmement difficiles.

Beaucoup d’américains pensent que Donald Trump pourrait provoquer un miracle économique sans précédent, tandis que d’autres sont beaucoup plus sceptiques.

Restons optimiste, mais préparons nous également au pire.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Wallon fier Retraité Doré Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Wallon fier Retraité Doré
Invité
Wallon fier Retraité Doré

Une bagatelle par rapport à ceux que va vous donner le vôtre. Relancer le travail, tout un programme… Ron Paul sur la jalousie sociale. L’envie, la jalousie sociale, est une forme douloureuse de sensibilité au bien-être d’autrui. Elle est généralement associée au désir de mettre fin à ce bonheur par différents moyens. Aussi est-elle pire que la simple jalousie, qui consiste à désirer ce que possède autrui. La jalousie sociale, par dépit et par haine, cherche à déposséder autrui de ce qu’il a ; elle est motivée par un désir de destruction. C’est une émotion extrêmement nocive, qui ne peut… Read more »