Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Endettement mondial: cette bombe à retardement qui nous menace… Avec Olivier Delamarche
 

Le FMI et l’OCDE tirent tous les deux la sonnette d’alarme : jamais la dette des Etats, des entreprises et des ménages n’avait été aussi élevée. Selon Olivier Delamarche, fondateur de Triskelion Wealth Management et membre fondateur des Econoclastes, le risque d’une nouvelle crise majeure n’est désormais plus de la science fiction ! Ecorama du 19 décembre présenté par David Jacquot sur boursorama.

Selon l‘Institute of International Finance, la dette mondiale atteint 324% du PIB de la planète. Devinez quoi ? La dette mondiale serait peut-être sous évaluée de 13 000 à 14 000 milliards de dollars.

Si vous prenez uniquement l’exemple américain, leur économie repose sur une montagne de dettes. Sachez que l’endettement d’un ménage U.S moyen est de 137.063 $, et 38,4% des jeunes adultes américains vivent chez leurs parents. Aux Etats-unis, il y a trois bulles de crédit qui n’arrêtent pas d’enfler et qui menacent d’exploser à tout moment… Actuellement, 78% des salariés américains vivent d’un chèque de paie à l’autre et 71% sont endettés. En résumé, bien que la dette américaine soit devenue cauchemardesque, et qu’une crise se profile aux Etats-Unis, nous assistons à la fuite en avant de ce pays dans l’endettement.

Ajoutez la dette publique totale US à celle des ménages US et vous obtenez 41 000 milliards $ Michael Snyder: Le remboursement de la dette américaine est mathématiquement impossible

Suivre Olivier Delamarche

Suivre Olivier Delamarche sur les Econoclastes
Suivre Olivier Delamarche sur Facebook
Suivre Olivier Delamarche sur Twitter
Suivre Olivier Delamarche sur Linkedin

Source: boursoramaVoir les précédentes interventions d’Olivier Delamarche

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Marc Avery
2 années plus tôt

QUAND LE CAPITALISME INVENTE LES « NATIONALISATIONS IMPRODUCTIVES A L’ENVERS », à son seul avantage ….. LES ENTREPRISES ONT NATIONALISE LA BCE

Sinda Dubois
2 années plus tôt

Julien Krs

Isabelle Gravière de Mauzun
2 années plus tôt

cette dette fictive qui empoisonne notre quotidien

Stocco Laurent
2 années plus tôt

Leur dette fictive 🙂