Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Voici les véritables chiffres catastrophiques sur l’emploi US, ils vont vous glacer le sang !
 

Il n’y a tout simplement aucun moyen d’appréhender ces chiffres de manière positive. On ne va pas uniquement vous parler des données habituelles, mais de nouvelles données dont vous n’avez probablement jamais entendu parler.

En commençant par tout ce qui a de plus normal, peu importe que le niveau des nouvelles demandes d’allocations chômage aient considérablement diminué au cours des dernières semaines. Le fait est qu’après 22 semaines de bouleversement économique, au moins durant 11 d’entre elles dans la phase de réouverture, nous constatons que semaine après semaine, il y a environ 1 million de nouvelles demandes d’allocation chômage.

1 million !

Nous n’avions jamais vu plus de 700 000 nouvelles demandes d’allocation chômage par le passé (bien que le marché du travail se situe dans la fourchette supérieure de celle des années 1981/1982 en tenant compte de la population, et ce comme si c’était une bonne nouvelle). Oubliez la première moitié de la contraction (causée par l’arrêt de toute l’économie) et concentrez-vous simplement sur cette deuxième série de semaines depuis début mai. C’est difficile à croire, mais cela représente plus du double de tout ce que nous avons jamais vu auparavant.

Pas d’arrêt total, mais la preuve visible des dégâts économiques.

D’une part, le rebond n’est pas très probant, et ce peu importe le nombre incroyable d’aides financières distribuées par le biais de nombreux plans de relance injectés dans l’économie. Il n’y a rien de vraiment très positif là dedans. Le nombre d’emplois qui sont encore en train d’être perdus dernièrement est inimaginable. C’est même historique.

Avant même d’arriver en juillet, il y avait une divergence entre les heures de travail et la masse salariale et cela laissait déjà entendre que les entreprises préféraient conserver les employés par rapport à la baisse de la production. En d’autres termes, le niveau de la production et le travail réel effectué avaient diminué plus que la réduction des effectifs, et de beaucoup plus, laissant à penser que les entreprises voulaient préserver une sorte de réserve en termes de salariés (qui étaient donc toujours dans les statistiques mais restaient néanmoins inactifs), afin de les rappeler aussitôt la fin du confinement.

Ce sont à la fois des chiffres relativement familiers (chômage et productivité). Maintenant vient l’IRS, qui dresse un tableau plus général et plus inquiétant de ces données. Le gouvernement qui perçoit les impôts se prépare à une baisse sévère et permanente du marché de l’emploi.

Hier, l’agence a publié ses estimations pour la publication 6961. Et la mise à jour de cette version va vous glacer le sang.

Avant de passer à la dernière publication, commençons par revenir à des jours plus heureux ou à ce qui avait semblé être des jours raisonnablement moins terrible en 2017. Une croissance synchronisée à l’échelle mondiale était de mise et largement accepté comme une accélération significative de la croissance américaine et mondiale.

Enfin, la fameuse reprise économique.

L’IRS estime l’ensemble des déclarations fiscales qu’il devra collecter, trier et gérer. Les formulaires les plus importants de tous sont probablement les formulaires W-2 au plan national, la façon dont tous les salariés déclarent leurs revenus pour vérifier les retenues à la source et calculer les obligations fiscales avant le Léviathan fédéral.

Un emploi correspond à un formulaire W-2, mais de nombreux salariés occupent plus d’un emploi à la fois au cours de l’année voire peuvent en changer. Donc, ce n’est pas toujours aussi précis que ça. Même si nous observons la façon dont la croissance synchronisée à l’échelle mondiale de 2017 s’est réellement avérée en termes de traitement de toutes sortes de documents papiers et électroniques :

La première année répertoriée dans chaque série de mise à jour est le nombre de formulaires W-2 (sans compter les W-2 G) qui ont été collectés. Comme vous pouvez déjà le constater, le marché du travail a déçu dès le départ ; L’IRS s’attendait à traiter plus de 275 millions de formulaires W-2 en 2017, mais a fini avec moins de 260 millions.

A la suite de ce marché du travail moins solide que prévu, l’IRS en 2018 et en 2019 s’est ajusté à des niveaux inférieurs – en particulier après le grand ralentissement de l’emploi qui s’est produit en 2018 lorsque l’Euro face au dollar a converti la croissance synchronisée à l’échelle mondiale en un ralentissement synchronisé à l’échelle mondial avant le Covid-19.

Ce qui nous amène à la mise à jour 2020 de la publication 6961 publiée hier… et mon dieu, regardez cela :

Le Fisc pense qu’il y a peut-être eu une hausse de formulaires W-2 plus tôt cette année qu’il faut mettre en relation avec le dépôt de l’année dernière (je pense qu’ils vont découvrir que cela ne s’est pas produit). Mais ensuite, pour l’année prochaine, en 2021, alors que les formulaires W-2 de 2020 arrivent, l’agence prévoit d’en recevoir 37 millions de moins que ce à quoi elle pensait cette fois l’année dernière.

Rendez-vous compte, 37 millions de moins !

Plus effrayant encore, l’IRS ne pense pas que le marché du travail va se redresser avant 2028. Et c’est le plus gros inconvénient de tous. Le temps est le plus grand des ennemis.

Cela ne veut pas dire que 37 millions d’emplois ont été supprimés. Une partie de l’écart concerne les travailleurs de chantiers (une très petite partie) alors qu’une grande partie sera probablement beaucoup moins touchée par les changements de postes ; les travailleurs changent d’emploi et obtiennent un formulaire W-2 chacun, pendant un an. Si les travailleurs changent moins d’emplois parce qu’ils sont dans l’incertitude ou même dans la crainte, comme cela se produit souvent dans les pires circonstances économiques, cela représenterait moins de formulaires W-2 en tout émis et rendus.

Mais à la base de ces estimations, il doit s’agir de ceci ou pire encore :

La reprise en forme de « V » n’en n’a absolument pas l’allure. Le rebond n’est pas une reprise. L’IRS pourrait se tromper, bien sûr, mais quand cela fut le cas, comme tant d’autres prédictions officielles, sur quoi se trompe-ils généralement ? En utilisant des modèles traditionnels, comme ils l’ont fait ici, quand les modèles sont-ils trop pessimistes à propos des situations à plus long terme ?

De nombreuses entreprises US transforment les congés forcés en licenciements définitifs Etats-Unis: Envolée du nombre de fermetures définitives d’entreprises.

Plus important encore, ces chiffres sont tous cohérents et on peut réellement s’y fier; ce qui est tout simplement horrible ! Combiné avec les déclarations de chômage réel et les estimations de la productivité, ce qui se regroupe parfaitement, le marché du travail, de ce qui semble être la dure réalité de notre situation économique.

Voici les chiffres incroyables concernant l’emploi, non pas ce qui a été publié par le BLS (Bureau of Labor Statistics) il y a quelque temps. Ce que nous vous présentons, grâce à ces chiffres apocalyptiques, montre à quel point certains préfèrent ne pas trop les diffuser, voire les considérer comme sans grande importance.

Source: zerohedge

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Darkcity
Darkcity
1 mois plus tôt

Après cette etude complète sur l’activité US, ecrite par un service d propagande russe,
J’attends avec impatience les stats de l’économie Russe.

Pas moi
Pas moi
1 mois plus tôt

Entendu ce matin sur Rance Info,
” La bourse remonte car rassurée par les promesses d’un vaccin a venir”
Ici, pas mal ont compris (laissons les trolls se distraire en abondant dans le sens des mainstream et du système)
Mais ailleurs …

Pas moi
Pas moi
1 mois plus tôt

Brillant exposé …
Mais “en même temps” le Dooeew est quasi revenu a son niveau d’avant Coronacircus, sans parler du NASDAQ et du S&P qui explosent leurs records.
Pour ceux qui n’auraient pas encore compris l’économie dont parlent les mainstream c’est celle des “marchés” et des oligarques …
Pas de celle des citoyens dont les “marchés” et les oligarques se contrefoutent !
Eux ils parlent de flux pendant que nous pensons stock ….

Last edited 1 mois plus tôt by Pas moi
nolly
nolly
1 mois plus tôt

Regardons la grosse poutre qui est dans notre œil avant de montrer celle des USA! Ici le carnage arrive, c’est la fin … désolé de le dire, c’est foutu les gars…

Poujade51
Poujade51
1 mois plus tôt
Reply to  nolly

mais non, on a un Dieu avec nous : le Dieu Jupiter : Rassure toi , il est aux commandes….LOL

Clint
Clint
1 mois plus tôt
Reply to  nolly

La BCE en mode “No limit” ça va le faire. Le Japon tient pourquoi pas nous ?

nolly
nolly
1 mois plus tôt
Reply to  Clint

La dette du Japon est soutenu par le peuple. Nous au bon vouloir de la BCE, donc des marchés, et Rothschild dira stop quand il veut, et sans doute bientôt pour le grand reset…https://www.lefigaro.fr/conjoncture/la-grande-reinitialisation-nbsp-le-forum-de-davos-lance-le-monde-d-apres-20200603

7
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x