Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
WARNING – USA: Pertes d’emplois En CASCADE – Mais qui ose encore nous parler de reprise économique ?
 

La deuxième vague de licenciements, un des sujets dont on parle beaucoup depuis le mois d’août, est en cours actuellement dans les entreprises mondiales américaines depuis ces deux derniers mois alors que la reprise du marché du travail aux Etats-Unis ralentit. La grande question qui se pose est de savoir si la plus grande économie au monde va pouvoir soutenir une reprise en forme de « V » dans la seconde moitié de l’année.

MGM Resorts International et Coca-Cola Co comptent parmi les derniers exemples d’entreprises qui réduisent leurs effectifs. Goldman Sachs a récemment estimé que 25% des salariés temporaires licenciés plus tôt cette année ne seraient pas en mesure de trouver un emploi, jetant une ombre sur l’espoir du président Trump qu’il y ait une solide reprise économique.

« Les grandes entreprises mondiales ont annoncé plus de 200 000 suppressions d’emplois ou acquisitions au cours des dernières semaines, un signe inquiétant que davantage de pertes surviendront alors que les mises en congé forcés au début de la pandémie se transformeront en licenciements définitifs », a déclaré Bloomberg.

Voici quelques-unes des plus importantes suppressions d’emplois et ou rachats annoncés au cours des 30 derniers jours :

Bloomberg calcule que depuis le 24 juillet, les dirigeants des compagnies aériennes ont licencié ou dit à au moins 400 000 employés que leur emploi était en danger. La semaine dernière, les compagnies aériennes ont continué à supprimer d’autres emplois:

Les perspectives de l’industrie du transport aérien reflètent une reprise qui ressemble à un « L » et un retour aux niveaux de 2019 qui pourrait prendre des années. Les dirigeants d’entreprise des compagnies aériennes se rendent compte qu’ils n’ont pas besoin d’autant de personnels qu’ils pensaient autrefois, en raison de l’effondrement continu des voyages d’affaires et du tourisme.

Les biens de consommation et le secteur de la vente au détail pourraient être bien moins lotis que les compagnies aériennes – au moins un million de salariés ont été licenciés depuis début avril. Bon nombre de ces emplois sont en train de devenir des licenciements définitifs, et la tendance s’aggrave au cours de la deuxième moitié de l’année. Voici quelques-uns des derniers congés forcés ou réductions d’emplois dans l’industrie :

  • Ultra Beaty Inc., ont déclaré cette semaine avoir ramené 17 000 des 33 000 employés en congé forcé en avril. Tous les salariés restants ne pourront pas revenir cette année.
  • Walgreen Boots Alliance Inc., a annoncé en juillet son intention de supprimer environ 4 000 postes au Royaume-Uni.
  • Coca-Cola Co., a proposé des départs anticipés à 4 000 salariés en Amérique du Nord, et d’autres sont prévus dans le monde entier.
  • Estee Lauder prévoit de supprimer 1 500 à 2 000 emplois dans le monde, soit environ 3% de leur effectif.
  • JC PenneyCo., réduit des effectifs au cours de se procédure de mise en faillite, avec des plans de fermetures de magasins et de réduction de ses effectifs d’environ 1 000 postes dans l’entreprise, la direction sur place et à l’international.
  • Bed Bath & Beyond Inc., éliminera 2 800 emplois.
  • L Brands Inc., propriétaire de Victoria’s Secret, se prépare à supprimer 15% des emplois dans les entreprises, soit environ 850 postes.
  • Levi Strauss prévoit de supprimer 700 emplois.

La deuxième vague de licenciements se produit alors que la reprise a stagné à la fin du mois de juin / juillet, et une falaise fiscale pourrait entraîner une chute de la consommation jusqu’à la fin de l’été, à moins que le gouvernement n’effectue encore davantage de plans de relance. L’espace industriel est une autre industrie est une autre industrie en proie à de récentes acquisitions et suppressions d’emplois :

  • Boeing Co., se est en train de mettre en place une proposition de rachat aux employés de la société pour la deuxième fois cette année, prolongeant ainsi les réductions d’effectifs au-delà de l’objectif initial de 10% dévoilé en avril.
  • Raytheon a supprimé 8 000 emplois dans ses activités d’aviation commerciale à la fin du mois de juillet.
  • Le PDG d’Airbus SE a déclaré début juillet qu’un plan de 15 000 suppressions d’emplois n’était pas le pire des scénarios, et que si la deuxième vague de coronavirus devait émerger, le fabricant de jets devrait à nouveau s’adapter à cette situation.

Cette deuxième vague de licenciements est une autre mauvaise nouvelle car elle ne fera que prolonger la phase de reprise, car la perte d’emplois réduit la consommation dans une économie basée à 70% sur la consommation. Lors de chaque récession, les consommateurs réduisent leurs dépenses discrétionnaires.

Las Vegas a été fermé en mars, avec des dizaines de milliers de personnes en congé. Le Strip de Vegas a rouvert ses portes en juin, mais avec des déplacements limités dans la ville, de nombreux employés en congé sont maintenant licenciés. MGM Resorts a annoncé vendredi qu’ils licencieraient 18 000 employés. Rien de tout cela n’est surprenant, étant donné que nous avions constaté en juillet qu’une reprise de la capitale du jeu aux Etats-Unis pourrait bien prendre au moins trois ans. Bloomberg note d’autres suppressions d’emplois dans l’industrie du divertissement :

  • NBCUniversal, une unité de Comcast Corp., supprime des emplois dans ses activités de diffusion et de télévision par câble, ses studios de cinéma et ses parcs à thème. Les réductions pourraient représenter 10% de sa masse salariale de 35 000 personnes, a rapporté le Wall Street Journal ce mois-ci.
  • AT&T Inc., dont l’unité WarnerMedia comprend le studio Warner Bros., et des chaînes câblées telles que HBO, CNN et TBS, a fait ses propres réductions d’effectifs.

Le pire, c’est le ralentissement continu des petites entreprises. Environ 22% des employés de petites entreprises ont mis leur personnel en congé forcé entre mars et juin et depuis, ils ont tous été licenciés en juillet, tandis que 28% étaient toujours en congé, selon une étude effectuée par la société qui gère les paies et certains avantages sociaux.

L’Amérique n’a jamais connu un tel désastre économique ! Cette dépression mondiale sera brutale ! Des dizaines de millions d’Américains ne peuvent plus payer leurs factures et risquent l’expulsion

Une récente augmentation du nombre d’américains qui ont effectué des demandes d’allocation chômage pourrait être le résultat de la deuxième série de licenciements. En août, 32 millions de personnes recevaient des allocations étatiques ou fédérales, avec environ un quart de toutes ces aides provenant du gouvernement.

Tout cela laisse penser que les pertes définitives d’emplois augmentent et entraîneront inéluctablement de profondes cicatrices économiques.

Source: zerohedge

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Poujade51
Poujade51
21 jours plus tôt

Pertes d’emplois En CASCADE – Mais qui ose encore nous parler de reprise économique ?”

BFM BUISINESS ET BFM ECO par exemple….

Rey B.
21 jours plus tôt

Et on ne parle pas des entreprises qui ne reprennent pas les employés qui ont été atteint de covid1… https://t.co/S3jfzVpTqO

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x