Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Jacques Sapir: “La croissance européenne va retomber de manière extrêmement brutale dès 2018 !”
 

Le face à face a opposé Jacques Sapir, économiste, directeur d’études à l’EHESS, rédacteur en chef du site russeurope, membre des Econoclastes et Cyrille Collet, directeur de la gestion actions chez CPR AM. – Intégrale Placements, du mardi 24 octobre 2017, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.

Partie 1/2: Quelles perspectives pour la croissance européenne ?

Jacques Sapir: “2% de croissance en Europe cette année, mais combien l’année prochaine ? Combien en 2019 ? Vous savez que les prévisions qui sont faites aujourd’hui par les différents instituts de recherche montre que cette croissance va retomber de manière extrêmement brutale dès 2018, et cette retombée va même s’accélérer en 2019. Pour 2019, on parle de taux autour de 0,8 à 1%. Donc voilà, on est en réalité dans une croissance très faible voire on peut même parler de stagnation…”

Philippe Béchade: « Personne ne réalise vraiment que la croissance continue d’être achetée à crédit » Jacques Sapir: « Toute une série de marchés financiers ne survivent que grâce à l’intervention directe des banques centrales »

Partie 2/2: La réforme fiscale de Donald Trump favorisera-t-elle la croissance américaine ?

Sa dette est devenue cauchemardesque ! Mais quand l’Amérique va-t-elle enfin se réveiller ? Etats-Unis: La fuite en avant dans l’endettement ou comment aggraver l’inéluctable crise qui se profile

Les indices ne grimpent pas actuellement du fait de l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche ou bien d’une embellie soudaine dans l’économie. Si les indices grimpent c’est parce qu’il n’y a plus qu’un seul acheteur que sont les banques centrales. Or malheureusement dans la vie réelle, la situation économique américaine n’arrête pas de se détériorer comme vous pourrez le constater ci-dessous. Alors remonter les taux dans de telles conditions et avec un monde endetté comme jamais il ne l’a été de toute l’histoire est suicidaire.

Dessous, l’état de santé plus que chancelant de l’économie américaine

Voir les précédentes interventions de Jacques Sapir

               L’euro est-il mort ?                                              L’euro contre la France, l’euro contre l’Europe
               
               

Autres livres de jacques Sapir

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
3 Comment threads
1 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Vinca minorPacquito Seradadiable tranquille Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Vinca minor
Invité
Vinca minor

Ne soyons pas toujours négatifs, et regardons aussi ce qui va: on a les jeux 2024, on aura un magnifique parc d’attractions au Nord de Paris, les résultats des banques sont excellents, Macron est président. Bon, soyons heureux d’être français.

Pacquito Serada
Membre

La croissance n’est que purement financière. On vend moins, il suffit de regarder les PIB à l’exportation, et la consommation intérieure ralentie au rythme du chômage de masse, caché sous le tapis. Une entreprise qui ne produit rien n’a pas besoin de main d’œuvre. Quand ce système basé sur le mensonge disparaitra, on y verra nettement plus clair…

Marc Chivrac
Membre

aucune croissance. Un tissu de mensonges

Pacquito Serada
Membre

C’est sûr que pour un Jacques Sapir moyen, tout comme son prétendu contradicteur, la dette infinie, les déficits de l’Etat, vu que c’est pas lui qui les paye, mais qui au contraire se fait payer avec et comme tout bon fonctionnaire qui se respecte, il n’y a jamais aucun problème à séparer le PIB du déficit de l’Etat. Comme si cette dette ne pesait pas sur notre épargne, sur nos économies, et donc notre patrimoine à terme…