Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Béchade: La dette US dépasse les 100% de son PIB et certains prêteurs pourraient commencer à s’inquiéter

Le face à face a opposé Philippe Béchade, rédacteur en chef de la Bourse au quotidien, de la Chronique Agora, membre des Econoclastes, et William De Vijlder, chief economist du groupe BNP Paribas. – Intégrale Placements, du mercredi 13 décembre 2017, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.

Partie 1/2: L’annonce de la Fed aurait-elle un effet déclencheur pour les marchés ?

Pour la 2nde fois en 100 ans, cet indice dépasse le niveau qu’il avait atteint avant le Krach de 1929 Shootée aux liquidités et complètement junkie, la capitalisation boursière mondiale vient d’atteindre un nouveau record !

Partie 2/2: Le monde de la finance apporte-t-il des opportunités au monde des investissements ?

Philippe Béchade: “Je voulais juste ouvrir une petite parenthèse car il y a un phénomène que je suis aux Etats-Unis, c’est l’effondrement du secteur de la distribution. Pas seulement l’effondrement boursier, je parle de l’effondrement en tant qu’entités concrètes au travers de m² de surfaces commerciales. On va battre cette année un record absolu de fermetures de surfaces commerciales. Plus de 6.700 boutiques vont fermer dans les malls américains. Et je dois dire que pour les foncières qui louent ces surfaces, ce qu’on appelle l’immobilier commercial, on a absolument pas vu bouger le rating et le niveau d’évaluation des dettes de ces entreprises et de la distribution. Et là aux Etats-Unis, c’est un phénomène majeur et qui est lié au fait que la classe moyenne américaine est quelque part laminée.

Guilaume Sommerer: “enfin, elle achète aussi sur internet de plus en plus…”

Philippe Béchade: « Personne ne réalise vraiment que la croissance continue d’être achetée à crédit » Olivier Delamarche: « On essaie de vous vendre une croissance qui n’existe pas. Elle est achetée à crédit ! »

Philippe Béchade a parfaitement raison et ce depuis des années. Les indices ne grimpent pas actuellement du fait de l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche ou bien d’une embellie soudaine dans l’économie. Si les indices grimpent c’est parce qu’il n’y a plus qu’un seul acheteur que sont les banques centrales. Or malheureusement dans la vie réelle, la situation économique américaine n’arrête pas de se détériorer comme vous pourrez le constater ci-dessous. Alors remonter les taux dans de telles conditions et avec un monde endetté comme jamais il ne l’a été de toute l’histoire est suicidaire.

Dessous, l’état de santé plus que chancelant de l’économie américaine

Voir les précédentes interventions de Philippe Béchade

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
pong
pong
2 années plus tôt

Vers l’infini et au delà

Le Curseur
Le Curseur
2 années plus tôt

LOL.

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x