Gerald Celente: L’incroyable désespoir ! Voilà ce dont j’ai été témoin lors de ma traversée des Etats-Unis

L’américain Gerald Celente, fondateur du Trends Research en 1980 est l’un des meilleurs prévisionnistes au monde. Rappelons qu’il a prédit le crash de 2008, et croit que nous allons bientôt assister à l’effondrement du marché financier mondial. Il prévoit « un tremblement de terre économique qui aura des répercussions à travers le monde »

Article publié sur kingworldnews le Samedi 22 Avril 2017.

Alors que cette semaine, le Dow Jones vient de franchir à la hausse le seuil des 20 550 points, aujourd’hui, l’un des meilleurs prévisionnistes au monde a évoqué sur KingWorldNews, l’incroyable désespoir dont il a été témoin lors de sa traversée des Etats-Unis.

Eric King: « Gerald, je sais que vous vouliez nous parler de votre dernier voyage à travers les Etats-Unis. Qu’avez vous observé et qu’en est-il réellement de la situation dans ce pays ?

Gerald Celente: « Les chiffres qui viennent d’être dévoilés sur les ventes de logements montrent qu’ils ont augmenté à des niveaux qui n’avaient pas été observés depuis 2007. Oui, je dis bien 2007, juste avant la panique de 2008. Et lorsque vous traversez les Etats-Unis comme je l’ai fait, en passant d’une ville à l’autre, vous avez l’impression qu’elles se sont vidées de toute vie ainsi que de toute croissance. Je ne parle pas seulement de la «Rust Belt» (Région industrielle du Nord-Est des Etats-Unis), mais d’autres zones du pays où vous vous attendez plutôt à ce que l’économie soit prospère…

Par exemple, lors de mon voyage, j’étais à proximité du Smith College à Northampton ainsi qu’à côté du Amherst College dans le Massachusetts, qui est l’une des régions des Etats-Unis où vous trouvez les meilleures universités. C’est une destination touristique chère et le taux d’étudiants issus de familles aisées y est très élevé. Mais lorsque j’étais à Northampton, j’ai été choqué, pas seulement en raison du nombre important de bâtiments à louer – pancartes visibles sur les devantures de magasins – mais par la quantité de sans-abri, de mendiants et de gens en train de vendre de la drogue dans les rues. Nous n’arrivions même pas à trouver un bon restaurant. »

Eric King: « Pour ceux qui ne connaissent pas les Etats-Unis, c’est là que se trouvent deux des meilleurs iniversités américaines. Et vous dites qu’il y avait des mendiants partout, des gens qui vendent de la drogue dans les rues, des panneaux « A louer » partout, et que vous ne pouviez même pas trouver un bon restaurant. Gerald, avez-vous été choqué lorsque vous avez vu cela ?

33% des Américains n’arrivent même plus à subvenir à leurs besoins élémentaires

USA: 33% des Centres Commerciaux poussés à la fermeture. Des Panneaux « Available Space » fleurissent un peu partout !

Gerald Celente: « Bien sûr que je l’étais. Lorsque j’étais passé au même endroit il y a quelques années, c’était une zone florissante. Il y avait une énergie, c’était complètement différent à l’époque. Mais ce dont je viens de vous parler ne concerne pas seulement Northampton. Descendez à New York et faites une tour à West Village. Allez sur Bleecker Street. Comptez le nombre de vitrines recouvertes par du papier brun et comptez aussi le nombre de panneaux « A louer » collés sur les devantures de magasins. Et ce n’est pas qu’à West Village que l’on peut observer cela, c’est partout dans la ville de New York. Aujourd’hui, tout comme 2007 fut une période précédent la panique de 2008, nous sommes dans une ère qui précède la prochaine panique. Comme nous voyons ce qui se passe…

Ci-dessous, l’intégralité de l’interview de Gerald Celente réalisée par Kingworldnews

Source: kingworldnewsVoir les précédents articles de Gerald Celente

Ci-dessous, l’état de santé plus que chancelant de l’économie américaine

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
[AMAZONPRODUCTS asin= »2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

17 commentaires

  1. Ca y est !

    La campagne officielle… (la propagande) pour les législatives
    est en route… depuis… aujourd’hui, lundi 22 mai 2017 .

    Mais comme… je ne souhaite pas me laisser polluer
    « les neurones » par les médias …!(télé & radio)

    je vais déconnecter de tout ce « cirque » …!
    pour quelques jours…!

    et… me visionner… quelques bons films du genre :
    Astérix et Obélix – Mission Cléopatre – 2002 -(par exemple)

    pour maintenir mes « neurones » en bon état…!

    Et vous , qu’allez-vous faire ?

  2. Bonjour.

    Tous ces prédicateurs de l’effondrement je les compare à ceux de rues du Moyen Age qui hurlaient que le diable allait s’abattre sur les #sansdents et que seul Dieu pourra les sauver s’ils restent fidèles (servile) au clergé.
    Dans le même temps à l’homélie du coin , le prêtre leur disait « Aides-toi et le Dieu t’aidera. »
    Ce qui veut dire que si tu veux te sortir le cul des ronces, c’est avant tout à toi de te bouger, avant d’en appeler à Dieu.

    Dans la religion chrétienne, s’il existe plusieurs courants, ce que l’on peut retenir des catholiques, c’est qu’ils sont coupables.
    On leur demande toujours de regarder le plus pauvre, donc vers le bas, donc de culpabiliser, d’être dans la repentance, donc l’asservissement moral.
    Et chez les protestants.
    Lisez et vous comprendrez mieux l’histoire :
    => http://godieu.com/doc/histoire/19e_siecle_economique.html
    => La Banque protestante en France, de la révocation de l’édit de Nantes à la Révolution.
    > Tome 1 : « Dispersion et regroupement (1685-1730) » ;
    > Tome 2 : « De la banque aux finances (1730-1794) »]

    Ce fond de commerce de l’apocalypse en dehors du fait qu’il rapporte à celui qui le propage, il est aussi le moyen de maintenir les gens dans la psychose et annihile toute idée d’entreprendre, de risquer, de s’engager pour un objectif, pour son bien, de sa famille ou de ses proches.

    Aujourd’hui le système a ancré dans le conscient collectif des gens que les politiques comme le roi ou le seigneur un temps, seront la solution, qu’ils vont les sauver, leur trouver du boulot, les soigner, leur donner l’enseignement, les éduquer, le bonheur et la prospérité.
    La politique vend de l’espoir, de l’image et maintien dans le déni.
    Elle favorise l’individualisme et l’infantilisation et tous ces prédicateurs du chaos sont les perles du collier qui les étrangle.

    Je ne renie pas l’analyse de fond, ni le constat, chaque année c’est le même épisode d’une série de l’histoire bien connu, l’effondrement annoncé, le pire du pire qui inévitablement donnera lieu à du sanglant.

    Aujourd’hui l’œcuménisme politique c’est Macron, un mirage de plus qui allie la droite et la gauche comme un concept salvateur, un joker, alors que cela démontre juste que l’alternance était un leurre.
    Il y a quoi dans tout ça ? La franc maçonnerie, les Illuminati et tous les saints frusquins ! ok !
    Et vous attendez quoi de ceux qui d’un coté spolient et de l’autre ceux qui les dénoncent ?
    Aucun des 2 n’apportera la solution ni collective, ni individuelle.
    Alors « Aides-toi et Dieu t’aidera ! »

  3. Un effondrement, qu’il soit économique ou autre, ce n’est pas vraiment le chaos, il est possible d’en prévoir un certain nombre d’effet, suivant le pays et la région où l’on se trouve.
    Ainsi, en France, mieux vaut éviter de se retrouver dans les plus grandes agglomérations, Paris et sa région, Marseille, Lyon, Toulouse, les villes provinciales seront plus sûres, mieux encore, les villages.
    Toutefois un quartier pavillonnaire peut ne pas être mal.
    Un réseau ferré proche ne serait pas aussi du luxe, sinon le vélo ou le vélomoteur, c’est bien aussi.
    Il y a une cause à cela, simple, évidente même: le carburant n’arrivera plus jusqu’aux stations-services.
    Il en est de même de la monnaie: nous n’aurons que ce que celle que nous aurons sur nous, sauf si nous en avons chez-nous.
    Politiquement, tout dépendra de la réactivité de nos dirigeants, or au vu de l’équipe de bras cassés que nous avons aujourd’hui, ça partira en sucette.
    De trois semaines à trois mois, ils seront virés, soit par un coup de force, de type de celui qui mis au pouvoir le Général De Gaulle, voire par le rue, ou alors par un coup d’état.
    Tout simplement parce que ni les corps constitués, ni la population ne supporteront plus longtemps la gabegie qui règnera à ce moment là.
    L’époque la moins mauvaise pour que l’effondrement définitif se passe au mieux ce serait en fin d’été, les moissons seront faites ou à faire, c’est la période des récoltes, fruit, légumes et céréales.
    La pire saison serait, paradoxalement, en fin de printemps, là où les cultures commenceront à croitre et les réserves en nourriture en berne.
    Parce que le premier problème qu’aura le gouvernement à cet instant crucial, ce sera de nourrir tout le monde.
    Le deuxième problème sera les médicaments pour les personnes ayant une maladies grave ou chronique, ainsi que pour les transplanté d’organe,
    Vu que plus grand chose n’est fabriqué en France, que les transports, hormis ceux par voie de chemin de fer, seront en croix puisqu’il n’y aura quasiment plus de carburant, sauf les réserves stratégiques, que la plupart des matières premières sont fabriquées au-delà des mers, dont les substances actives, nous ferons face à l’une des plus grandes mortalités qu’il soit par manque de médicament.
    Au niveau de l’Union-Européenne, là encore, il est assez facile de percevoir ce qu’il se passera.
    Tous les bureaux se videront, ce sera le sauve-qui-peut général à pied, à cheval, en voiture, l’Union-Européenne disparaîtra comme par magie, sauf peut-être à la B.C.E., et encore ce n’est pas sûr.
    Comme vous le voyez, comme pour toute chose il y a une logique interne lors d’un événement de cet ordre, mais différent, comme je l’ai dit, suivant les régions et les pays.
    Aux États-Unis-d’Amérique, par exemple, au mieux, si je puis dire, il y aura une guerre civile (parce que cela voudra dire qu’il restera une organisation étatique), sûrement avec la prise d’indépendance de certains états, comme le Texas, au pire il y aura un phénomène d’anarchisation de la société et le retour au far west.
    Enfin bref, il ne faut pas fantasmer mais bien percevoir vers quoi nous allons.

    1. Concernant les médicament, vous oubliez une petite chose : la France fais partie des pays qui consomme le plus d’antidépresseurs par habitants, alors 3 mois de pénuries => le retour des « fous » dans les rues (surtout les femmes et les vieux) ?

  4. Et dire que le sieur Attali and co. nous a fait élire ce marmot de Macron pour qu’il fasse la même politique qui a mis les U.S.A. dans cet état!
    Si depuis tant de temps, et je ne suis pas le seul ici, j’ai pu répéter à l’infini que le système économique globalisé est en train d’exploser, ce n’est pas pour rien, en voilà l’une des preuves.
    Là l’oligarchie impériale prend peur, d’où sa crise d’hystérie sur Trump, mais elle ne comprend pas que le danger, pour elle, ne vient pas de lui mais bien de la population U.S..
    il se dit qu’une somme, 300€, serait distribué au plus pauvres en France, ce ne serait pas pour me surprendre, dernière tentative pour retarder l’inéluctable échéance.
    Il serait même possible que bien plus d’argent nous soit offert gratuitement, une sorte de Q.E. n quelque sorte.
    Ce sera le début de la fin.
    Toutefois, où se trouve le Gelrald Celente français qui irait voir dans notre beau pays où en sont les choses?

    1. Pour canal street à NYC vous confirmez ou pas? il faut savoir ce qu est canal street à NYC.
      Après tout dépend ou vous étiez aux USA et quel a été votre approche en tant que Touriste…Perso il y a 15 ans les centres villes d’Atlanta, Richmond, Detroit par exemple ressemblaient à des zones sinistrées..je ne parle pas de certains quartiers de ville comme L.A ou le soir vous entendiez les balles siffler alors que quelques quartiers plus loin vous dormiez peinard

      Après la réaction de Celente « Nous n’arrivions même pas à trouver un bon restaurant »
      Vraiment futile…

  5. Chaque jour, économistes ou analystes sérieux pronostiquent un effondrement du système financier et bancaire, ainsi que de l’économie mondiale, ce n’est plus un tabou ou du « complotisme »… Bon, les autres sont de plus en plus nombreux à « retourner leur veste ». Mieux vaut tard que jamais, mais je ne leur confierai pas un centime à investir…
    Bon, pas besoin d’être économiste, n’importe qui, informé, avec un minimum de logique, et qui observe la vie réelle autour de lui peut constater que nous avons passé un point de non-retour. Mais est-ce que ce sera seulement une crise de plus, comme en 2008 ? Non en 2008 nous avons vu seulement la pointe de l’iceberg, et cette fois, ce sera la fin d’un système à bout de souffle, un changement de civilisation…
    Vous percevez que la situation économique et géopolitique se dégrade inexorablement. Je ne vais pas vous rassurer, vous allez voir s´éroder de plus en plus rapidement votre capital, vos économies, votre confort, votre sécurité, je ne parle pas des libertés qui s´amenuisent chaque jour au gré des nouveaux décrets liberticides…
    Vous allez constater les limites de votre « argent virtuel », même si vous en avez beaucoup !
    Les investissements du futur seront sûrement très différents de ce qu’ils sont aujourd’hui, terminé le tout virtuel qui produisait avec l’air du temps. Même un retour aux fondamentaux sur les produits boursiers sera probablement impossible, à un certain seuil de dégradation économique, on parlera d’actifs concrets payés « au cul du camion »…
    Ce qui fera la différence sera le lieu où vous vous trouverez, le niveau de préparation pratique, économique et mentale, et tout ce qui vous parait le plus important aujourd’hui risque d´apparaitre secondaire, voire inutile.
    Prévoir une base de repli pour sauver ce qui peut l’être le moment venu n’a donc plus rien d’utopique.
    Pensez à prévoir votre avenir, voire survie, celui de ceux qui vous sont chers, et de votre descendance :
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=111415259387434&set=a.111403199388640.1073741827.100015568810276&type=3&theater

    1. le rêve americain a eu le meme succès que les 30 glorieuses chez nous malheureusement c’était pas fait pour durer, et vivre au dessus des moyens de la planète a sacrifié les générations suivantes, nous tous…
      Tant au niveaux social, économique, écologique et moral… tout a baissé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page